Thomas Pesquet va-t-il être victime du "space blues" ? Son médecin nous raconte

L'APRÈS - Thomas Pesquet est revenu sur terre vendredi après avoir passé six mois dans l’espace. Un voyage hors du commun et un retour à la réalité qui sera peut-être plus compliqué que prévu. TF1 a recueilli ses impressions, trois jours après son retour.

Il l’a décrite comme "l’aventure la plus intense de sa vie". Thomas Pesquet a passé 196 jours dans l’espace dans le cadre de l’expédition 50. A bord du vaisseau Soyouz MS-03, l’équipage s’est amarré à la Station spatiale internationale le 19 novembre dernier. Au programme : expériences scientifiques et maintenance de la station.


Mais vendredi 2 juin, le spationaute a atterri dans les steppes du Kazakhstan. Après avoir mené une soixantaine d’expériences pour le compte de l’ESA (Agence spatiale européenne), Thomas Pesquet doit se réadapter à la vie sur terre.

Retour à la réalité

Un dur retour à la réalité puisqu’il doit désormais faire face aux conséquences physiques de son voyage. Mal de dos, problème de circulation sanguine ou encore perte d’équilibre… il va subir dans les semaines à venir des batteries de tests au centre des astronautes européens à Cologne, comme le précise son médecin Brigitte Godard, interrogée par TF1 (qui se veut tout de même rassurante sur son état de santé).

En vidéo

Retour de Thomas Pesquet sur terre : "Le plus spectaculaire, c’est l’atterrissage"

"Il va très bien et a récupéré, on peut dire qu’il était fait pour aller dans l’espace… et en revenir (sourires), explique-t-elle. Dans les jours qui viennent, il va subir des examens : ophtalmologiques (à cause des changements visuels), radiologiques (pour la science) et aussi des 'stress-test' afin de voir ce qu’il a perdu en capacité physique."

Perte de capacité ?

Plus de six mois dans l’espace impliquent donc des changements physiques. Et même si Thomas Pesquet n’a pas omis de "bouger", son corps a forcément changé. "Il a fait du sport 2h30 par jour. Ça sera pareil à son retour, au sol, avec des exercices adaptés. Un astronaute le gérera au quotidien avec du massage, de la physiothérapie et des exercices plus intensifs par la suite", précise son médecin.

Feu vert pour rentrer à la maison ?

Alors trois jours plus tard, le spationaute a-t-il totalement récupéré ? C’est en bonne voie selon Brigitte Godard : "Il doit pouvoir rentrer chez lui ce soir. Il aura ensuite trois semaines de réhabilitation pour récupérer du tonus musculaire."

La crainte d’un "space blues" ?

Même si un retour à la normale est prévu sous peu, Thomas Pesquet devrait ressentir quelques maux. D’abord physique : "C'est attendu. Il flottait dans l'espace, ses muscles ne travaillaient plus. La réadaptation sera donc un peu plus longue ; il aura notamment des courbatures dans les mollets", explique madame Godard.

Mais ces maux pourraient être aussi psychologiques. Comme l’explique le Journal du dimanche, la nostalgie pourrait aussi rapidement reprendre le dessus. Déjà, l’astronaute a quitté ses coéquipiers, dont certains qu’il appréciait beaucoup. Ensuite, c’est toute une atmosphère de vie qui va être bouleversée. Difficile de se réinsérer après avoir touché du doigt des moments d’exception.


Enfin, une note de mélancolie pourrait l’atteindre. Une telle expérience dans l’espace ne peut être que marquante, et ne se reproduit pas tous les quatre matins.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Thomas Pesquet dans l'espace

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter