Tintin plutôt que Star Wars : voici "Starship", le futur vaisseau spatial de SpaceX

Tintin plutôt que Star Wars : voici "Starship", le futur vaisseau spatial de SpaceX

Sciences
CONQUÊTE SPATIALE - Elon Musk a partagé sur Twitter une image conceptuelle de l'étage supérieur de la future grande fusée de SpaceX. Un véhicule test est en cours de construction au Texas. Le vaisseau spatial pourrait effectuer des visites en orbite dès 2020.

Difficile de ne pas y voir une ressemblance avec la fusée imaginée dans les années 50 par Hergé pour faire voyager Tintin et le capitaine Haddock jusqu’à la Lune. Samedi 5 janvier, le milliardaire Elon Musk a partagé sur Twitter une vue d’artiste de ce à quoi ressemblera la prochaine fusée de SpaceX. Un prototype est, en ce moment-même, en cours d'assemblage dans le futur complexe de lancement de l'entreprise à Boca Chica, dans le sud du Texas (Etats-Unis), a précisé le fondateur et PDG de la compagnie spatiale américaine. Et un premier vol d'essai suborbital est prévu dans les semaines à venir.

"Le véhicule test de Starship en assemblage sera similaire à cette illustration quand il sera terminé. Des Starships opérationnels auraient évidemment des fenêtres, etc.", a écrit le fondateur et PDG de SpaceX dans un message. 

Starship pourrait effectuer des visites en orbite dès 2020

La compagnie spatiale américaine utilise actuellement deux fusées : Falcon 9, son lanceur phare, qui a accompli plus d’une soixantaine de missions depuis 2012. Et Falcon Heavy, capable d'emporter des charges plus lourdes, qui a effectué un vol d'essai en février dernier, lançant une voiture Tesla avec au volant un mannequin baptisé Starman - en référence à David Bowie - en orbite autour du Soleil, au-delà de Mars.


Mais, comme l'a indiqué en septembre dernier le patron de SpaceX, ces deux fusées sont appelées à disparaître au profit de la seule Starship (anciennement nommé BFR, pour "Big Falcon Rocket"). C’est d’ailleurs une fusée Starship (qui signifie "vaisseau spatial" en français) qui doit envoyer le milliardaire japonais Yusaku Maezawa autour de la Lune en 2023 et atteindra peut-être Mars un jour. 

La future méga-fusée de SpaceX, présentée comme haute de 118 mètres et comme l'une des plus puissantes jamais construites dans l'histoire de la conquête spatiale, aura deux parties : le premier étage ou booster, baptisé "Super Heavy", qui sert à échapper à la gravité de la Terre. Et l'étage supérieur - Starship, donc - qui servira de vaisseau pour se rendre sur les autres planètes.

Le prochain vaisseau spatial de SpaceX pourra embarquer jusqu'à 100 passagers, avec une vitesse de croisière de plus de 27.000 km/h. De quoi rallier Paris à New York en seulement… 30 minutes. Grâce à ce monstre d'acier, des astronautes pourraient, en théorie, rejoindre la Lune en moins de 14 heures et Mars en à peine 85 jours.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La Lune avant Mars : la conquête spatiale redécolle

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter