Selon la Chine, elle sera "splendide" : comment suivre en direct cette nuit la chute de la station spatiale Tiangong-1 ?

Sciences
DirectLCI
COSMOS - Alors que la station spatiale chinoise Tiangong-1 doit retomber sur Terre cette nuit, Pékin assure que ce retour ne devrait pas causer de dégâts. Pour Pékin, cette chute de l’espace offrira même un spectacle "splendide". Comment suivre l’événement ? LCI vous dit tout.

Pékin promet un spectacle "splendide", similaire à une pluie de météorites. Alors que la station spatiale chinoise Tiangong-1 doit se désintégrer dans l'atmosphère ce lundi en milieu de nuit au plus tard selon les dernières estimations, les autorités de l’Empire du Milieu assurent que ce retour sur Terre ne devrait pas causer de dégâts, bien que le lieu exact de l’impact reste encore inconnu. "Les gens n'ont aucune raison de s'inquiéter", indique ainsi le CMSEO, le bureau chinois chargé de la conception des vols spatiaux habités.


Ce genre de station spatiale "ne s'écrase par sur Terre violemment comme dans les films de science-fiction, mais se désintègre en une splendide pluie dans le beau ciel étoilé, à mesure que ses débris progressent vers la Terre", explique encore l’institut. Lancé en 2011, le module Tiangong-1 devait effectuer une rentrée contrôlée dans l'atmosphère terrestre. Mais il a cessé de fonctionner en mars 2016, générant des inquiétudes quant à sa désorbitation. 

Des craintes battues en brèche par la Chine, qui souligne que le risque qu’un être humain soit touché par un morceau de plus de 200 grammes est d'un sur 700 millions. Il faut dire qu’en 60 ans de vols spatiaux, avec plus de 25.000 rentrées atmosphériques répertoriées, seule une personne - l’Américaine Lottie Williams en 1997 - aurait été touchée. Elle est en tout cas l'unique "victime" connue d’une chute de débris spatial. 

Entre 10 à 20% de la masse survivra et impactera la surface du globeChristophe Bonnal, spécialiste des débris spatiaux au Cnes

"La station va fondre, mais partiellement. Entre 10 à 20% de la masse survivra et impactera la surface du globe, qui, il faut le rappeler, est composée à 70% d’eau", nous expliquait récemment Christophe Bonnal, expert en débris spatiaux au Cnes (Centre national d’études spatiales).

En vidéo

Le top 5 des objets spatiaux les plus lourds revenus sur Terre

Comment suivre l’événement ?

La sonde devrait peu à peu perdre en célérité avant d’entrer dans l’atmosphère à une centaine de kilomètres au-dessus du sol. Selon les spécialistes, la descente prendra alors entre 20 et 30 minutes, soit une vitesse proche des 300 km/h.  


Un événement qu’il sera possible de suivre en direct sur internet. Comme l’indiquent nos confrères du Parisien, plusieurs sites permettront en effet de voir ce spectacle a priori aussi rare que saisissant :  

• Aerospace

• Virtualtelescope

• N2yo

• Satflare

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter