VIDÉO - Vacances d’hiver : comment se forme la neige

DirectLCI
INFOGRAPHIE – Les vacances d’hiver débutent ce samedi 4 février avec la zone C (Paris, Créteil, Versailles, Toulouse et Montpellier). Contrairement à Noël, la neige, tombée en masse courant janvier, est au rendez-vous. Justement, comme se forme-t-elle ? La réponse avec "Notre minute pour comprendre".

En montagne, et dans les stations de ski, elle est perçue comme un or blanc. Lors de la saison d’hiver, elle rythme l’économie de nombreux commerçants et saisonniers dont le chiffre d’affaires  et l'emploi dépendent en grande partie de ses chutes. Pour ces vacances d’hiver 2017, qui débutent ce samedi 4 février avec la zone C (celle des académies de Paris, Versailles, Créteil, Montpellier et Toulouse), la neige sera bel et bien là. Elle est en effet tombée en masse tout au long de ce mois de janvier.


Sur le plan scientifique, la formation de la neige résulte d’une savante alchimie. Pour qu'une goutte d'eau se transforme en flocon, trois facteurs doivent être réunis : la présence de vapeur d'eau dans l'atmosphère, de températures négatives dans les nuages et de poussières dans l'air.  C'est autour de ces particules que la vapeur d'eau va se condenser et geler avant que d'autres molécules ne viennent s'accrocher pour former tout d’abord un Hexagone puis une étoile à six branches. 

Neige mouillée, neige humide, neige lourde

En fonction de la température du nuage dans lesquels ils se forment, les flocons prendront différentes formes : de -5 à -10°, ils ressembleront à des aiguilles et des colonnes ; de -10 à 12°, ils prendront l’aspect de plaquettes ; de -12 à 18°, les cristaux formeront les fameuses étoiles à six branches.


Ces différentes formes de flocons donneront ensuite différents types de neige, selon la température au sol : entre 0 et 1°, c’est la "neige mouillée", la plus dangereuse car elle contient beaucoup de liquide et peut donc engendrer du verglas si elle regèle au sol ; entre -5 et 0, place à la "neige humide", la plus gênante, car lourde et collante et capable de faire tomber les câbles électriques, en dessous de -5°, ce sera de la "neige sèche", légère et poudreuse. C’est la forme de neige la plus courante en montagne. Et celle espérée par tous les professionnels du secteur et par les vacanciers.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter