C'est l'astre le plus éloigné du Soleil jamais observé : voici "Farout", une planète naine aux reflets roses

Sciences
DirectLCI
ESPACE - VG18, cette planète naine aux reflets roses, se trouve à dix-huit milliards de kilomètres du Soleil. Surnommée "Farout", elle mettrait environ 1.000 ans pour effectuer sa révolution.

Toujours plus loin. Dans la faible lumière de l’étoile la plus proche dans le ciel, une équipe d’astronomes a découvert un monde lointain situé aux confins du Système solaire. Cette naine, baptisée provisoirement 2018 VG18, est située à quelque 18 milliards de kilomètres de nous, ce qui fait d’elle l'astre le plus éloigné du Soleil jamais observé. Tellement loin qu'il a été surnommé "Farout" (littéralement "loin", en français). 


Pour le moment, tout ce que les scientifiques ont pu voir dans leurs instruments, c'est un point de lumière aux reflets rosâtres dans le ciel nocturne. Mais cela suffit pour en déduire qu'il s’agit bel et bien d’un corps céleste. La découverte a été effectuée par Scott Sheppard, de la Carnegie Institution for Science (Washington, Etats-Unis), David Tholen, de l'Université d'Hawaii, et Chad Trujillo, de la Northern Arizona University. Elle a été annoncée, lundi 17 décembre, par le Centre des planètes mineures (MPC).

VG18 est apparue, le 10 novembre dernier, sur des images prises par le télescope japonais Subaru, perché au sommet du Mauna Kea, à Hawaï. "Nous avons immédiatement su que c’était un objet intéressant", explique au New York Times Scott Sheppard. De nouvelles observations, réalisées ce mois-ci depuis l'observatoire de Las Campanas (Chili), ont permis de confirmer la découverte.


Les astronomes supposent que ce gros caillou recouvert de glace mesure environ 500 kilomètres de large, ce qui est suffisamment massif pour que la gravité l’aide à prendre une forme ronde. Et ainsi répondre à la définition de planète naine, la même catégorie qui inclut l’astéroïde Ceres et l’ancienne planète Pluton. Les chercheurs supposent également que ses reflets rosés sont dus à une surface glacée. Mais la composition exacte de "Farout" demeure un msytère.

1000 ans pour faire le tour du Soleil

Son orbite, pour l'instant, n’est pas non plus connue. "Le mouvement de cette planète lointaine est lent. Cela prendra des années pour déterminer son orbite", précise Scott Sheppard, cité par le New York Times. Un voyage autour du Soleil lui prend probablement au moins 1000 ans. On ne sait pas encore si elle pourrait être influencée par l’hypothétique "planet X ", une planète dont l’existence permettrait d’expliquer les trajectoires de nombreux objets situés bien au-delà de Neptune et de Pluton.


Pendant longtemps, Pluton était considéré comme étant à la frontière de notre Système solaire. Mais depuis 1992, les astronomes ont découvert une multitude de petits corps glacés au-delà de Neptune et de Pluton, une région désormais connue sous le nom de ceinture de Kuiper. Cette région, également connue pour abriter de nombreux astéroïdes, se termine à une cinquantaine d’unités astronomiques et l’espace au-delà était alors considéré comme désert. 

VG18 se trouve, quant à elle, à une distance comprise entre 120 et 130 unités astronomiques (UA) de notre étoile  - une UA est égale à la distance moyenne de la Terre au Soleil, soit un peu moins de 150 millions de km. C’est donc le premier objet du Système solaire jamais observé à une distance de plus de 100 unités astronomiques. Le précédent objet connu le plus éloigné était Eris, à une distance de 96 UA .


On sait cependant que d'autres objets ont des orbites qui oscillent théoriquement beaucoup plus loin que 100 unités astronomiques. Mais ces derniers sont actuellement plus proches. Reste que VG18 se situe à la limite de ce que les télescopes actuels peuvent détecter. "Mais ce n’est probablement pas la dernière découverte à avoir lieu dans ces régions éloignées", prédit Scott Sheppard. Vers l'infini et au-delà...

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter