69 milliards d'euros : la facture salée causée sur l'économie mondiale par les insectes nuisibles

DirectLCI
PARASITE - Selon une étude publiée par Nature Communications, cinq insectes nuisibles causent des dégâts considérables sur les richesses matérielles du monde entier. Si le termite de Formose coûte à lui seul près de 25 milliards d'euros, la facture s'élève au total à près de 69 milliards d'euros.

25 milliards d’euros. Voici la facture annuelle très salée des dégâts causés par le termite de Formose sur la planète, selon une étude parue ce mardi dans la revue Nature Communications. Venant tout droit du Japon, l'envahisseur s’est installé il y a quelques temps aux Etats-Unis et se repaît du bois des  maisons. Une fois installé, il est impossible de le déloger.

Cependant, il n’est pas tout seul à faire des ravages. Parmi les cinq espèces les plus nuisibles, le termite règne donc en maître, devant la teigne des choux, le longicorne brun de l’épinette, la spongieuse ou encore le capricorne asiatique. A eux cinq, ces insectes détruisent a minima pour près de 69 milliards d'euros de richesse. Une note équivalente à deux fois la facture énergétique de la France.

S’ils causent d’énormes maux de tête aux agriculteurs, aux cultivateurs, aux forestiers depuis quelques temps déjà, c’est la toute première fois qu’une étude se penche sur leur impact économique réel et sur leur coût. Des chercheurs du CNRS ont notamment participé à cette étude.

Le réchauffement climatique pour empirer les choses ?

Bien que le constat soit déjà très inquiétant, il pourrait bien empirer au fil des années. Le réchauffement climatique devrait en effet favoriser l’implantation de ces insectes dans des zones qui ne leur étaient pas favorables auparavant. Par exemple, la coccinelle asiatique, elle-aussi nuisible, est arrivée il y a quelques années du Sud de l'Europe sur le toit du Muséum de Copenhague.

Pour ne rien arranger, si ces insectes ont un impact important sur les toutes les cultures, ils ont également des effets néfastes sur la santé, coûtant près de 6,1 milliards d’euros par an.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter