VIDÉO - Le mystérieux astéroïde "Oumuamua" vient d’un autre système solaire, du jamais vu

DirectLCI
MYSTÈRE – L’étrange objet rocheux en forme de cigare qui a traversé la Voie Lactée en octobre se serait formé dans un autre système solaire, selon les conclusions de scientifiques dans la revue "Nature". Oumuamua, nom donné par ses découvreurs, est le premier astéroïde interstellaire détecté.

C’est un objet inhabituel qui a traversé notre Voie Lactée le mois dernier. Pas seulement en raison de son allure mystérieuse en forme de cigare de 400 m de long sur une quarantaine de mètres de large. Mais par son origine. Selon des scientifiques qui ont analysé ses données et ont publié leurs résultats dans la revue britannique Nature, cet objet rocheux ne vient tout simplement pas de notre système solaire.


Une première pour la communauté scientifique qui n’avait jusque-là jamais pu observer d’objet interstellaire. Cette détection ouvre une nouvelle fenêtre sur la formation d'autres mondes stellaires dans notre galaxie, la Voie Lactée, expliquent les chercheurs. Jusqu’à présent, 750 000 astéroïdes et comètes ont été observés dans notre système solaire. Mais tous s’y étaient formés.  


Selon Nature, les astronomes de l’Institute for Astronomy d’Hawaï ont constaté que la luminosité de l'objet variait jusqu'à dix fois en puissance alors qu'il tourne sur lui-même toutes les 7,3 heures. Aucun astéroïde ou comète dans notre système solaire ne connaît une telle ampleur dans la variation de sa luminosité ou un tel ratio entre la longueur et la largeur (x10). En analysant les caractéristiques de cette forme rocheuse inédite, ils ont conclu que son orbite ne pouvait avoir une origine à l'intérieur de la Voie Lactée.


Baptisé "Oumuamua" par les astronomes –qui signifie "messager" en hawaïen, l’astéroïde est formé de roches rouges et probablement de métal. Ni glace ni eau n’ont été repérées à sa surface.

L’astéroïde, observé par le télescope Pan-STARRS1 d’Hawaï, puis par le super-télescope européen au Chili ainsi que par d’autres observatoires du monde, ne serait pas un cas isolé. Selon eux, un astéroïde interstellaire traverse le système solaire environ une fois par an. Mais ils étaient jusqu’à présent difficile à détecter faute de télescopes de surveillance. "Pendant des décennies nous pensions que de tels objets d'un autre monde pouvaient se trouver à proximité de notre système solaire, et maintenant pour la première fois nous avons la preuve directe qu'ils existent bien", a expliqué Thomas Zurbuchen, responsable adjoint des missions scientifiques de la Nasa qui a financé cette dernière recherche. "Cette découverte ouvre une nouvelle fenêtre pour étudier la formation de systèmes solaires au-delà du nôtre".


Oumuamua s’éloigne progressivement de la Terre à près de 38,3 km/h en direction de Jupiter qu’il croisera vers mai 2018. Il devrait sortir de notre système solaire  courant 2019. Les super télescopes l’ont encore dans leur objectif jusqu’à la mi-décembre. Ensuite, il sera indétectable.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter