La géolocalisation fait partie de notre quotidien, à l’insu de notre plein gré

La géolocalisation fait partie de notre quotidien, à l’insu de notre plein gré
Sciences

Toute L'info sur

Le 20h

Trouver un restaurant, commander un taxi, analyser son jogging... Nous sommes devenus très dépendants de la géolocalisation. Elle est rendue possible par les milliers de satellites qui gravitent au-dessus de nos têtes. Et nous observent.

Aujourd'hui, tout le monde s'en sert, souvent sans s'en rendre compte. Commander un taxi sans renseigner son adresse, connaître le trajet pour aller à la piscine, analyser en temps réel son jogging hebdomadaire. Tout cela est rendu possible grâce aux satellites en orbite autour de la terre qui nous observent au travers de nos smartphones et autres objets connectés. 

La géolocalisation, c'est la possibilité de connaitre votre position grâce aux satellites en orbite autour de la terre.  Elle crée aussi des emplois, et change la vie des entreprises. Chaque année, de nouveaux appareils quittent la terre dans le but d'avoir une localisation de plus en plus précise. Aujourd'hui, il existe même des entreprises de geomarketing qui conseillent les sociétés pour optimiser les livraisons chez les particuliers, les tournées des commerciaux ... Elles peuvent aussi trouver le meilleur emplacement pour l'implantation d'un magasin .

L'Europe en pointe avec Galiléo

Pour répondre à ces besoins croissants, et aussi avoir son indépendance face à l'américain GPS, l'Europe a lancé le système de positionnement par satellite Galiléo.  Plus d'un milliard d'utilisateurs à ce jour et chaque année, de nouveaux appareils quittent la terre pour se positionner à 36 000 kilomètres d'altitude. But de l'opération : avoir une localisation  de plus en plus précise

Lire aussi

Entre les objets connectés, et les voitures autonomes, l'avenir s'annonce florissant pour la géolocalisation. Mais elle doit aussi faire l'objet d'une vigilance constante. Il y a quelques mois,  l'armée française avait du faire un rappel à l'ordre. les militaires en opération à l'étranger sortaient faire leur jogging autour du camp avec une application de running sur leur téléphones.  On a alors pu retrouver sur internet, accessibles à tous, les contours de ces  bases supposées secrètes.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter