VIDÉO – Décollage de Falcon Heavy : ce qu'il faut savoir sur ce poids lourd de l’espace

DirectLCI
GIGANTISME – Dernière-née de SpaceX, la fusée Falcon Heavy, "la plus puissante du monde" selon son inventeur Elon Musk, a décollé ce mardi de Cap Canaveral, en Floride. Présentation de ce géant de l’espace.

La super-fusée Falcon Heavy, "la plus puissante du monde" selon les mots de son fantasque inventeur Elon Musk, a décollé ce mardi de la base américaine de Cap Canaveral (Floride). Un lancement qui doit permettre de préparer le futur, l’entreprise américaine ambitionnant d’amener des équipages sur la Lune, voire sur Mars. Peu après son départ pour les étoiles, LCI vous présente ce géant de l’espace. 

Plus puissante que dix-huit Boeing 747

Haute de 70 mètres, large de douze mètres, Falcon Heavy est en fait un assemblage complexe de trois fusées Falcon 9, le lanceur moyen de SpaceX. Lourde de près de 1500 tonnes, la machine a été propulsée par 27 moteurs destinés à procurer à Falcon Heavy jusqu'à 63,8 tonnes en orbite terrestre basse, soit près de trois fois la charge que peut emporter un Falcon 9. Comme à son habitude, la société spatiale privée a voulu faire revenir se poser en douceur les trois premiers étages de la fusée, de sorte de pouvoir les réutiliser et de réaliser d’importantes économies.

En vidéo

SpaceX réussit à faire revenir le premier étage de sa fusée Falcon 9 : retour sur l’exploit

Chargée d’une Tesla rouge décapotable

Fidèle à son image d'inventeur de génie un brin excentrique, Elon Musk a choisi une charge utile un peu particulière pour ce premier vol. Pas de satellites, pas d’instruments de mesure, mais son roadster Tesla rouge cerise, au volant duquel a été installé un mannequin vêtu du scaphandre spatial développé par l'entreprise. "Starman dans un roadster rouge", a écrit lundi sur Instagram le richissime entrepreneur, montrant la voiture électrique le nez pointé vers le ciel avec le faux astronaute aux commandes. Afin de donner un air encore plus "art conceptuel" à l'affaire, le morceau "Space Oddity" de David Bowie doit servir de fond musical durant le lancement.

Missionnée pour aider la Nasa

Pour ce premier vol, Falcon Heavy est envoyé dans l’espace lointain, à une distance à peu près équivalente à celle séparant le soleil de Mars (sans toutefois s'en approcher), une planète qu’Elon Musk rêve de coloniser. Nul ne doute que la Nasa gardera un œil attentif sur l’événement. De fait, l’agence spatiale américaine compte beaucoup sur SpaceX pour pouvoir envoyer des équipes dans l'espace sans l’aide des Russes, comme c'est le cas depuis la fin du programme de la navette spatiale en 2011. Depuis cette date, les astronautes américains doivent en effet s’entraîner en banlieue de Moscou - comme l'avait d'ailleurs fait le Français Thomas Pesquet - avant tout départ pour la Station spatiale internationale (ISS) en Soyouz. L'enjeu est de taille pour SpaceX. Déjà liée à la Nasa par un contrat à 1,6 milliard de dollars, l’entreprise pourrait bien se tailler une part encore plus importante du gâteau. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter