Ecoutez le chant (étonnant) d'un lever de soleil sur Mars

Sciences
DirectLCI
ESPACE - Pour célébrer le 5000e lever de soleil capturé par Opportunity, le robot martien de la Nasa, des chercheurs britanniques l’ont reproduit en musique.

Pour composer la bande-son de ce lever de soleil martien, le 5000e pour Opportunity, le Dr Domenico Vicinanza et sa collègue Genevieve Williams ont analysé, pixel par pixel, ce cliché pris en février dernier par le robot d'exploration de la Nasa. Les deux chercheurs des universités Anglia Ruskin et d’Exeter (Royaume-Uni) ont ensuite utilisé des algorithmes pour attribuer à chaque élément, en fonction de la luminosité, de la couleur et de l’élévation du terrain, une mélodie et une hauteur de ton différente.


De la science, donc, mais en musique ! C'est d'ailleurs ce qu’on appelle la "sonification", c'est-à-dire la conversion des données en son. "La sonification d'images est une technique très souple pour explorer la science et elle peut être utilisée dans plusieurs domaines, allant de l'étude de certaines caractéristiques des surfaces et atmosphères de planètes à l'analyse de changements climatiques ou à la détection d'éruptions volcaniques", expliquent les chercheurs, dans un communiqué.


Les harmonies graves correspondent aux zones sombres de l’image, tandis que les sons aigus sont liées aux parties lumineuses, précisent les deux chercheurs,  Ce morceau de 2 minutes et 10 secondes, sobrement intitulé Mars Soundscapes, sera présenté à l'occasion de la conférence Supercomputing SC1 qui se tiendra le 13 novembre à Dallas, au Texas (Etats-Unis). 

Le chant du cygne pour Opportunity ?

Le Dr Vicinanza n’en est pas à son premier coup d'essai. Il a déjà composé une musique à partir de données ayant servi à la découverte du boson de Higgs. En 2014, il avait aussi produit un morceau, comprenant une harpe, une guitare, deux violons, un clavier, une clarinette et une flûte, d'une durée de 12 minutes. Il avait utilisé des données issues des quatre expériences du grand collisionneur de hadrons (LHC, Large Hadron Collider), à l’occasion du soixantième anniversaire du CERN, le plus grand centre de physique des particules du monde, près de Genève (Suisse).


Opportunity ne donne plus de nouvelles depuis le 10 juin dernier, une tempête l’ayant privé des rayons solaires indispensables à sa survie. Le rover de la Nasa, arrivé sur Mars en janvier 2004, a permis de nombreuses découvertes . Espérons que Mars Soundscapes ne soit pas son chant du cygne.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter