VIDÉO - Ecoutez les sons (étranges) émis par le Soleil

La sonde solaire Parker Probe de la Nasa a transmis vers la Terre des enregistrements réalisés à proximité du Soleil. Des scientifiques américains ont ensuite converti ces ondes sous forme de sons.
Sciences

CHANT CÉLESTE - La sonde solaire Parker Probe de la Nasa a transmis vers la Terre des enregistrements réalisés à proximité du Soleil. Des scientifiques américains ont ensuite converti ces ondes sous forme de sons.

Dans le quasi-vide interstellaire, il n’y a aucun bruit. A l'exception des planètes qui possèdent une atmosphère, il n'y a en effet aucune molécule pour porter les ondes sonores. Néanmoins, en se référant à d’autres fréquences, ce monde est moins silencieux qu'il n'y paraît, comme vous allez le voir (ou plutôt l’entendre). 

Depuis un peu plus d'un an, la sonde solaire Parker Probe de la Nasa effectue des relevés dans la couronne solaire, la partie externe de notre étoile, notamment dans le but de percer l’origine des tempêtes solaires.

En vidéo

La sonde Parker Probe de la Nasa à l'assaut du Soleil

Par le biais de l'instrument "FIELDS", l'engin spatial peut notamment écouter les fluctuations électriques et magnétiques causées par les ondes de plasma projetées depuis la surface de l'astre solaire. De ce fait, il peut entendre lorsque les ondes et les particules interagissent les unes avec les autres. Le vaisseau de la Nasa a effectué plusieurs enregistrements et les transmis en décembre dernier vers la Terre.

Une équipe de scientifiques du laboratoire de physique appliquée de l’Université Johns-Hopkins (Etats-Unis) a eu l’idée de retranscrire les ondes émises par les vents solaires sous forme de sons. Leur playlist, qui contient au total six fichiers audio, a été mise en ligne en janvier dernier sur le site de partage de musique SoudCloud.  

Des sons "étranges" et de "science-fiction"

Dans leur communiqué, les chercheurs décrivent ces sons comme "étranges" et de "science-fiction". Sur le plan scientifique, cette "représentation sonore de l’énergie produite par les vents solaires" qui balayent la surface de notre étoile doit permettre, expliquent-ils, de "répondre à des questions restées sans réponses sur l’origine du vent [solaire]". Composé d'électrons, de protons et d'ions, le vent solaire parcourt le Système solaire à environ 1,6 million de kilomètres par heure, traversant tout sur son passage.

A proximité du Soleil, dans la couronne solaire, la sonde Parker Probe de la Nasa poursuit quant à elle son travail d'investigation La semaine dernière, elle est devenue l’engin le plus rapide jamais construit par l’Homme, en atteignant la vitesse phénoménale de 393.044 kilomètres par heure. Le 5 novembre 2020, elle s'était approchée à 24 millions de kilomètres de la surface du Soleil, un autre record. A terme, il est même prévu qu'elle survole la surface de notre étoile à une altitude de seulement six millions de kilomètres.

Lire aussi

Le vaisseau spatial de la Nasa sera bientôt rejoint par la sonde européano-américaine Solar Orbiter, qui a quitté la Terre ce lundi 10 février 2020 depuis le Centre spatial Kennedy, en Floride. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent