EXPLORE - Cratères, lac souterrain, montagnes... : découvrez les plus beaux clichés de la planète rouge par Mars Express

Sciences
ESPACE - Le module européen Mars Express, en orbite autour de la planète rouge, nous envoie depuis plus de quinze ans des images de la surface martienne. Découvrez quelques-uns des lieux emblématiques qu'il a survolés.

Mars Express, lancé par l'Agence spatiale européenne (ESA) quelques mois plus tôt,  tourne autour de Mars depuis le jour de Noël 2003. Sa mission : cartographier la planètee, analyser son sous-sol et étudier son atmosphère par le biais de ses instruments de bord. Depuis son arrivée, l'engin spatial a fait plus de 19.000 fois le tour de l’astre.


Au cours de ce périple, il a pris plus de 5.500 images avec sa caméra haute-résolution et a cartographié 98,8% du globe martien, dont 80,5% en haute résolution. Mars Express a également permis d'obtenir des images inédites de la petite lune martienne Phobos. 

Un vaste lac découvert sous une couche de glace

La planète Mars est aujourd'hui froide, désertique et aride. Mais elle était auparavant chaude et humide et abritait une grande quantité d'eau liquide et de lacs, il y a au moins 3,6 milliards d'années. Les scientifiques cherchent à trouver des traces contemporaines d'eau liquide, de telles découvertes étant essentielles pour percer le mystère d'une éventuelle forme de vie  dans un passé lointain, voire de sa persistance jusqu'à nos jours.


En juillet dernier, les scientifiques ont notamment découvert un vaste lac souterrain grâce aux images capturées par Mars Express. Jamais un tel volume d'eau liquide, condition indispensable au développement de la vie, n'avait encore été trouvé sur la planète rouge. Situé sous une couche de glace martienne, le lac fait environ 20 km de largeur et laisse envisager la présence de davantage d'eau, et même de vie.

L'Europe veut poser un robot sur Mars en 2021

Au-delà de cette découverte, la sonde de l'ESA a permis d'obtenir de précieux résultats, parmi lesquels la détection d’argiles confirmant la présence passée d'eau liquide à la surface. Ou encore, la détermination de la nature des calottes polaires de Mars avec une estimation du volume d'eau stockée, et la réalisation d'une analyse précise de la composition de l'atmosphère martienne et de ses interactions avec le vent solaire. L’Agence spatiale européenne a repoussé à plusieurs reprises la mise à la retraite de l’engin, celui-ci s’avérant toujours en bon état et encore apte à transmettre de précieuses données scientifiques.


Mars Express est aujourd'hui considéré comme "opérationnel" pour le service jusqu’à fin 2020. Viendra alors la mission ExoMars 2020, qui sera lancée (si tout va bien) en juillet 2020. Cette nouvelle expédition doit aboutir à l'atterrissage d'un robot sur le sol martien en mars 2021. Le site, choisi en novembre dernier à l'aide notamment des observations du spectromètre OMEGA, installé à bord de Mars Express, sera Oxia Planum. Espérons qu'ExoMars aura plus de chance que Beagle 2. Ce dernier s'était écrasé à la surface de Mars en décembre 2003 et n'avait malheureusement plus jamais donné signe de vie.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

EXPLORE : plongée dans les mystères de l'espace

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter