EXPLORE - Qui sont Phobos et Deimos, les deux mystérieuses lunes de Mars ?

Sciences

Toute L'info sur

EXPLORE : plongée dans les mystères de l'espace

COSMOS - A la différence de la Terre, la planète rouge possède deux lunes. Nous consacrons cette semaine notre format Explore à Phobos et Deimos, deux astres mystérieux dont l'origine est demeurée une énigme pendant des siècles.

Elles se nomment Phobos et Deimos. Depuis des millions d'années, ces deux petits corps orbitent autour de Mars. Si notre planète ne possède qu’une lune, ce n’est pas le cas de notre voisine. Les deux satellites naturels de la planète rouge ont été découverts en 1877 par l'astronome américain Asaph Hall. Presque un siècle plus tard, l'orbiteur américain Viking 1 capturait la première image de la surface de Phobos, la plus grosse des deux lunes de Mars. Leur origine demeurait pourtant une énigme pour les astronomes.

Phobos et Deimos étaient-ils des astéroïdes capturés par l’attraction de la planète rouge ? Ou bien, les deux astres se sont-ils formés après un choc entre Mars et une protoplanète (une planète encore à l’état d’embryon, ndlr) ? Une étude publiée en 2016 dans la revue scientifique Nature Geoscience a permis de démontrer qu'elles se sont probablement formées à la suite d’une gigantesque collision avec une planète à l'état d'embryon. Le choc se serait produite entre 100 et 800 millions d’années après la naissance de Mars. L'impact aurait généré des débris qui se sont ensuite agglomérés sous l'effet de la gravitation.

Ci-dessus la surface de Photos, photographiée le 26 septembre 1977 par Viking Orbiter 1 et colorisée en 2003 par l’artiste Michael Benson.

Lire aussi

Curiosity immortalise deux éclipses solaires sur Mars

Qui dit lune, dit aussi éclipse ! Le mois dernier, le robot martien Curiosity de la Nasa a photographié deux éclipses solaires à quelques jours d'intervalle. Par rapport à notre Lune, dont la largeur est de 3.474 kilomètres, les deux satellites naturels de Mars sont minuscules. Le diamètre de Phobos est de 22,5 kilomètres, tandis que celui de Deimos est de 12,4 kilomètres. De ce fait, les deux lunes ne couvrent que partiellement l’astre solaire quand elles passent devant lui. Sur la surface de Mars, l’obscurité n’est donc pas totale, comme c’est le cas parfois sur Terre.

Le 26 mars 2019, Curiosity a photographié le transit de Phobos devant le soleil. 

Neuf jours plus tôt, le 17 mars 2019, il avait également capturé le passage de Deimos.

Un mission pour récupérer des échantillons

Pour en savoir plus sur Phobos et Deimos, l’agence spatiale japonaise (Jaxa) envisage d’envoyer une sonde spatiale en leur direction en 2020. La mission Martian Moons Exploration (MMX) aura pour objectif de recueillir des échantillons et de les ramener sur Terre en 2029. Grâce à eux, les astronomes devraient pouvoir confirmer leur hypothèse et remonter le temps afin de retracer l'histoire de ces deux astres.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter