Face cachée de la Lune : regardez le robot "Lapin de Jade 2" partir à l'exploration du sol

Face cachée de la Lune : regardez le robot "Lapin de Jade 2" partir à l'exploration du sol
Sciences
SUPERBE - Une vidéo montrant les premiers tours de roues du robot Yutu-2 sur la surface de la face cachée de la Lune a été dévoilée par la Chine. Le rover et la sonde avec laquelle il est arrivé ont été placés, ce dimanche, en hibernation pour les 14 jours de nuit lunaire.

L’agence spatiale chinoise (CNSA) a dévoilé une séquence montrant l’entrée en piste de son robot d'exploration Yutu-2 ("Lapin de Jade 2", en français). L’engin téléguidé de 140 kilogrammes a été déployé sur la face cachée du satellite naturel de la Terre, lundi 3 janvier, douze heures après l’alunissage historique de la sonde Chang’e-4. 


La vidéo, d'une durée de 45 secondes, montre Lapin de Jade 2 en train d’arpenter le sol de la face cachée de la Lune (qui n'avait jamais été explorée auparavant). Il est filmé par l’une des deux caméras installées sur l’atterrisseur. Sur les images, l’engin effectue un tour sur lui-même pour faire face à Chang’e-4, dont il a pris d'ailleurs un portrait en couleur (voir le cliché ci-dessous). 

Le robot lunaire chinois doit collecter des données sur la topologie et la composition du sol, durant un ou deux mois avant de rendre l’âme. La structure géologique de cette face cachée est apparemment très différente de celle qu'on voit sur la face visible depuis la Terre. En se penchant dessus, les scientifiques espèrent en savoir davantage sur la formation de notre satellite naturel. 

Une sieste de 14 jours

Pour communiquer avec Chang’e-4 et Lapin de Jade 2, l'agence spatiale chinoise utilise le satellite de communication Queqiao, positionné en orbite lunaire de manière à relayer les ordres et les données échangées entre la Terre et les deux engins spatiaux. Dimanche 13 janvier, alors que la nuit lunaire était tombée, l'agence spatiale chinoise a mis en veille l’atterrisseur et son robot d’exploration.


Sur la partie sombre de notre satellite naturel, le mercure tombe à -180 °C pendant la nuit (qui dure quatorze jours terrestres) et peut atteindre 130 °C pendant la journée (aussi équivalente à quatorze jours terrestres). Face à ces températures extrêmes, l’agence spatiale chinoise n’a pas d’autre choix que de faire hiberner son robot pour éviter que ses instruments scientifiques ne soient endommagés. Chang’e-4 et Yutu-2 se réveilleront de leur sieste dans 14 jours et pourront alors reprendre leurs activités.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La Lune avant Mars : la conquête spatiale redécolle

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter