VIDÉO - L'équivalent de la distance Terre-Lune en 6 minutes : voici "Zoomy", une étoile filante flashée à 1130 km/s

Sciences
COSMOS - Surnommée "Zoomy", cette étoile filante a été observée en train de filer dans la Voie lactée à une vitesse stupéfiante. Selon les astronomes, le bolide a été transformé en boulet de canon par l'onde de choc générée par l'explosion d'une étoile en fin de vie.

Excès de vitesse dans la Voie lactée. Une étoile filante a récemment été flashée à une vitesse ahurissante de 1130 kilomètres par seconde - soit 2,5 millions de kilomètre par heure. Le bolide, nommé "SR J0002 + 6216", pourrait ainsi rallier la Terre à la Lune en moins de six minutes – une sonde spatiale met actuellement entre trois et quatre jours. Il intrigue tout particulièrement les scientifiques. Et pour cause, sa vitesse de croisière est cinq fois plus élevée que la plupart des étoiles à neutrons observées jusqu’à présent.


"Zoomy", comme l’ont surnommée les astronomes, est ce qu’on appelle un "pulsar" (un mot issu de la contraction de "pulsating stars", ce qui signifie "étoiles pulsantes" en français). Repérée pour la première fois en 2017, c'est un vestige de l'explosion d'une étoile massive en fin de vie, il y a environ 10.000 ans. Les astronomes ont pu détecter ce corps céleste, car à la différence d'une étoile classique, il tournoie sur lui-même et émet de ce fait des rayons gamma, c'est-à-dire un signal radio qui peut être intercepté grâce à de puissants radiotélescopes, explique la Nasa sur son site internet

Le vestige d'une supernova nommée CTB-1

"Zoomy" tourne comme une toupie à une cadence de 8,7 fois par seconde. Elle vagabonde actuellement dans la constellation de Cassiopée, à quelque 6500 années-lumière de notre Système solaire. Par le biais du télescope spatial à rayons gamma Fermi de la Nasa et du réseau de radiotélescopes Karl G. Jansky Very Large Array, une équipe d’astrophysiciens a pu obtenir des images de l’objet. "Grâce à sa queue étroite ressemblant à un dard et un angle de vue opportun, nous pouvons retracer ce pulsar jusqu'à son lieu de naissance", explique Frank Schinzel, de l'Observatoire international de radioastronomie.


Selon les chercheurs, Zoomy a été éjectée dans le vide intersidéral à la suite de l'explosion d'une supernova (comprenez, une étoile massive) nommée"CTB-1". Grâce aux observations de "Zoomy", ils espèrent parvenir à mieux comprendre comment ces explosions cataclysmiques peuvent propulser ces étoiles à neutrons à une vitesse si élevée, "tel un coup de pied", comme le décrit l'agence spatiale américaine sur son site internet. Les pulsars sont aujourd'hui considérés comme un maillon essentiel dans la compréhension de l'évolution des étoiles. 

"RX J0822-4300" détient toujours le record de vitesse

"Zoomy" finira par quitter notre galaxie, la Voie lactée, et devrait rejoindre l’espace intergalactique prochainement. Par le passé, d’autres étoiles à neutrons ont également été observées à des vitesses incroyables. Le record est cependant toujours détenu par "RX J0822-4300", qui avait été flashée à 1500 kilomètres par seconde par l'Observatoire de rayons X Chandra, au début des années 2000. "Zoomy" ne démérite pas, pour autant. Un pulsar classique voyage à la vitesse d’environ 240 kilomètres par seconde en moyenne.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter