VIDÉO - La Nasa retourne sur Mars : le robot Perseverance a décollé (avec difficulté) pour la planète rouge

VIDÉO - La Nasa retourne sur Mars : le robot Perseverance a décollé (avec difficulté) pour la planète rouge
Sciences

ESPACE - L'organisation spatiale américaine a lancé ce jeudi une mission ambitieuse sur la planète rouge. Le robot de nouvelle génération Perseverance sera notamment chargé de découvrir des traces d'anciens microbes pour établir l'existence d'anciennes formes de vie.

"Cela ne fait aucun doute, c’est un défi." Jim Bridenstine, le chef de la Nasa, ne s'en cache pas : la nouvelle mission lancée ce jeudi vers mars est ambitieuse. Elle prévoit le déploiement de Perseverance, un robot dernière génération équipé pour détecter les traces d'anciens signes de vie, mais aussi d'un mini-hélicoptère, Ingenuity, qui tentera le premier vol d’un appareil sur une autre planète. Son lancement par une fusée Atlas V de United Launch Alliance a eu lieu à 7H50 - 13H50 en France - de Cap Canaveral, en Floride (un événement à revivre en images dans les conditions du direct dans la vidéo en tête de cet article). 

A noter toutefois que le vaisseau a connu des difficultés techniques, devant opérer en n'utilisant que ses fonctions essentielles, a indiqué la Nasa plusieurs heures après son lancement, tout en se voulant rassurante sur l'avenir de la mission. "Les données indiquent que le vaisseau est entré dans un état connu sous le nom de mode sans échec, probablement car une partie du vaisseau était un peu plus froide qu'anticipé" lorsqu'il "se trouvait dans l'ombre de la Terre", a expliqué l'agence spatiale, précisant que les températures étaient désormais normales. "A l'heure actuelle, la mission Mars 2020 réalise un bilan complet de l'état du vaisseau et travaille à faire repasser le vaisseau dans une configuration nominale pour son voyage pour Mars."

Un voyage de sept mois

Partie non sans encombre donc, la fusée atteindra Mars après un voyage de sept mois. Si les autres missions martiennes de la Nasa ont prouvé que la planète rouge avait été habitable (conditions propices à l’apparition de la vie), "Mars 2020" devra découvrir si elle a, un jour, été effectivement habitée. Perseverance, version améliorée du robot Curiosity qui roule sur mars depuis 2012, sera ainsi chargé d'effectuer une multitude de prélèvements de roches pour débusquer des traces éventuelles d'anciennes formes de vie microscopiques (des microbes par exemple).

Long de trois mètres et rapide grâce à sa propulsion à six roues, il est équipé d'une vingtaine de caméras et de deux micros. Il dispose également d'un bras robotique de deux mètres. Le chef de la Nasa ne cache pas son enthousiasme : "Il ne ressemble à aucun autre robot que nous avons envoyé sur Mars auparavant car il a un but astrobiologique. Nous cherchons à trouver la preuve d'une vie ancienne dans un autre monde."

Lire aussi

Parallèlement, la Nasa va déployer un mini-hélicoptère d'1,8 kg, Ingenuity. L'objectif ? Prouver la faisabilité de faire voler un objet dans l'air très fin de mars (dense comme 1% de l’atmosphère terrestre). Cela permettra d'accumuler des données en vue d'autres explorations planétaires par les airs. Un premier drone "Dragonfly" va notamment être envoyé en 2026 sur Titan, l'une des lunes de Saturne. 

En vidéo

Pourquoi tout le monde part-il en même temps vers Mars ?

La Nasa a également annoncé que la mission permettrait de préparer une éventuelle arrivée des humains sur la planète rouge dans le futur. Ainsi, du "matériel pour un atterrissage précis, une station météo mobile et une nouvelle méthode de production d'oxygène" vont aussi être déposés sur mars. 

Le cratère de Jazero, une mine d'or biologique ?

Le choix du site d'étude ne doit rien au hasard puisqu'il s'agit du cratère de Jezero, vieux de 3,8 milliards d'années et possiblement un ancien delta. Tanja Bosak, du MIT et membre de l'équipe scientifique, explique que les "deltas sont des endroits formidables pour préserver des matières organiques et autres types de biosignatures". A noter que la croûte de la planète n’est pas constamment renouvelée par la tectonique des plaques contrairement à la terre. Cela offre la possibilité de retrouver des terrains intacts depuis plusieurs milliards d’années.

Toute l'info sur

La Lune avant Mars : la conquête spatiale redécolle

A ce jour, seuls les Américains ont réussi à faire atterrir des robots intacts sur Mars. Le rover Curiosity y est d'ailleurs encore actif. Néanmoins, la Chine va tenter l'an prochain son premier atterrissage sur la planète rouge. La mission Tianwen-1 a été lancée la semaine dernière, avec l'atterrissage d'un robot à quatre roues prévu en mai 2021.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent