VIDÉO - Les incroyables images de la nébuleuse du Crabe publiées par la Nasa

DirectLCI
ESPACE - Bleu, rouge, jaune... Non, il ne s'agit pas de l'explosion d'un feu d'artifice, mais des nouvelles images de la nébuleuse du Crabe, publiées par la Nasa. Elle ont été obtenues grâce à cinq télescopes différents.

Les images sont splendides. Dans la profondeur des ténèbres, un nuage lumineux, tantôt multicolore, rose ou vert se détache. Il s’agit de la nébuleuse du Crabe, mise en image par la Nasa. Cette nébuleuse est née lors de l’explosion d’une étoile, observée en 1054 dans la constellation du Taureau. Elle a produit à cette époque, et ce pendant plusieurs années, une lumière intense visible depuis la Terre. Aujourd’hui, ses débris se propagent encore et toujours dans l’espace. Ils s’étalent sur six années-lumière. Pour percer ses secrets, les scientifiques de la Nasa ont utilisé cinq télescopes différents utilisant plusieurs domaines du spectre électromagnétique : le visible, les rayons X, l’ultraviolet, l’infrarouge et le radio.

Une énergie hors normes

Situé à 6500 années-lumière de notre planète, le nuage a été nommé de la sorte au XIXe siècle par William Parsons, un riche astronome irlandais. En représentant la nébuleuse, il avait estimé que son dessin ressemblait à un crabe. Si elle intéresse aujourd’hui autant les scientifiques, c’est entre autres à cause de son pulsar, une source de rayonnement électromagnétique. Avec 33 émissions par seconde, il est le plus puissant jamais observé. Ses neutrons, eux, sont si serrés les uns aux autres que la densité de la sphère possède une solidité dix milliards de fois supérieure à celle de l'acier.

Cet élément super énergique se matérialise sur les photos prises par la Nasa en un point lumineux central. Il aurait une influence sur la forme que prend la nébuleuse en créant notamment des courants d’air très rapides qui entraineraient les particules. "La comparaison de ces nouvelles images, réalisées avec différentes longueurs d'ondes, nous fournit de nombreux détails sur la nébuleuse du Crabe. Bien qu’elle ait beaucoup été étudiée pendant ces dernières années, nous avons encore beaucoup à apprendre à son sujet", a déclaré la chef de l’équipe de scientifiques, Gloria Dubner.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter