ON N'ARRÊTE PAS LE PROGRÈS - SmartCan, le robot-poubelle qui se déplace tout seul

Sciences

ÉPISODE#1 - Contrairement aux apparences, SmartCan n'est pas une poubelle comme les autres. Autonome, elle se dirige d'elle-même sur le trottoir les jours de ramassage des ordures, puis retourne à son emplacement. Le monde a-t-il vraiment besoin d'une telle technologie ? C'est à vous d'y répondre.

En dépit de ce que vous racontent les inventeurs du monde de demain, tout ce qui se trouve dans votre maison n’a pas besoin d’être intelligent et automatisé, à l’exception, peut-être, d’une chose : la corvée des poubelles. L'inventeur du SmartCan vous propose de vous épargner cette tâche fastidieuse. Grâce à cette poubelle robotisée, vous n’oublierez plus jamais de sortir vos ordures ménagères les jours de ramassage. "L'invention dont le monde a vraiment besoin", à en croire  Andrew Murray, son inventeur. 

Ce prototype de poubelle autonome est sans doute l'un des rares exemples d’automates domestiques qui pourraient, à l’instar du robot-aspirateur ou du robot-tondeuse, nous apporter quelque chose de vraiment utile dans notre vie quotidienne. Contrairement à un chien robotisé, pour ne citer que cet exemple parmi d'autres. Rappelons les tâches ménagères sont un sujet de discorde pour un couple sur trois. Conçu par la startup américaine Rezzi, SmartCan est actuellement en cours de développement. 

Lire aussi

Une technologie pour le moins rudimentaire

Futuriste ? Pas vraiment. Le fonctionnement de cette poubelle high-tech est, en effet, assez rudimentaire : un châssis en aluminium muni de petites roues motorisées et d'une batterie transportera votre poubelle d'un point à l'autre. Une fois programmé via son application dédiée, le SmartCan se dirigera automatiquement sur le bord de la chaussée les jours de ramassage, puis retournera de manière autonome à l'endroit où vous entreposez vos ordures le reste de la semaine.

Deux stations d’accueil, servant de points de repère, permettront à l'engin de naviguer entre votre maison et le trottoir en lui indiquant l'itinéraire à suivre. Pour ceux qui habitent en ville, il n’est pas certain que les services techniques autoriseront néanmoins les riverains à installer un tel dispositif sur la voirie. Son inventeur trouvera peut-être une alternative. Espérons-le. Son prix, quant à lui, n'a pas encore pas été révélé, tout comme sa date de commercialisation. Alors, patience...

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter