VIDÉO - Le chasseur d'astéroïde de la Nasa a pris de nouvelles images de Bennu, ce rocher qui pourrait frapper la Terre

Sciences

ESPACE - La sonde américaine OSIRIS-REx, qui se trouve en orbite autour de l'astéroïde Bennu, a livré de nouvelles images de sa cible. Jamais un engin spatial ne s'était approché aussi près d'un si petit corps céleste. Ce dernier pourrait un jour s'écraser sur Terre, c'est d'ailleurs aussi la raison pour laquelle la Nasa s'y intéresse.

OSIRIS-REx, en orbite autour de l’astéroïde Bennu, poursuit ses investigations. Parti de la Terre en 2016, le vaisseau de la Nasa a parcouru 2,2 milliards de kilomètres pour se rendre dans le voisinage de ce rocher spatial de 490 mètres de diamètre. Depuis son arrivée, en décembre dernier, l'engin spatial étudie ce corps céleste primitif sous toutes les coutures.

Le 17 janvier, le chasseur d'astéroïde a survolé Bennu à une altitude de 1.600 mètres et en a profité pour capturer des images grâce à la caméra NavCam qui se trouve à son bord. De quoi nous offrir ces nouvelles images époustouflantes de ce corps céleste  constitué de roches et de glace.

L'agence spatiale américaine a sélectionné ce rocher spatial pour y prélever des échantillons et les rapporter sur Terre. L’ancêtre de Bennu se serait en effet formé il y a 4,5 milliards d’années. Il aurait donc le même âge que notre bonne vieille planète bleue. Pendant deux ans, la sonde va l'étudier sous tous les angles et prendre des photos.

En décembre,  grâce à ses instruments de bord, OSIRIS-REx a repéré la signature de minéraux hydratés. La présence de ces composés chimiques suggère ainsi que l’eau liquide était autrefois abondante à l’intérieur du corps parent de Bennu. En 2020, l’engin survolera l'astéroïde à basse altitude et déploiera alors un bras robotique pour collecter des matériaux à sa surface. 

Lire aussi

Les échantillons seront stockés dans un compartiment prévu à cet effet, en vue du voyage de retour en 2023. Un butin précieux : les astéroïdes sont composés des éléments de base des planètes, et leur composition un révélateur des débuts du système solaire. En les étudiant, les scientifiques espèrent en apprendre davantage sur les premiers chapitres de l’histoire de notre Système solaire. Ainsi que sur le rôle qu’ont pu jouer les astéroïdes dans l’apparition dans la vie sur Terre.

L’astéroïde Bennu est sous surveillance depuis sa découverte en 1999. L’impact possible de ce gros caillou avec notre planète est prévu pour le 21 septembre 2135. La puissance du choc serait équivalente à 80.000 bombes H. Rassurez-vous, selon les calculs de la NASA, il y a une chance sur 2700 pour que cela se produise. Mais après tout, on n'est jamais trop prudent.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter