SEPT A HUIT – Toujours impassible, Thomas Pesquet ? "Cela m’arrive de m’énerver pour des choses bêtes"

SEPT A HUIT – Toujours impassible, Thomas Pesquet ? "Cela m’arrive de m’énerver pour des choses bêtes"
Sciences

Toute L'info sur

Sept à huit

EXCLUSIF – Il sera peut-être le premier Européen à marcher dans les traces de Neil Armstrong sur la Lune. Alors que l'Agence spatiale européenne a confirmé qu'il allait retourner dans l'espace en 2021, Thomas Pesquet se confie à TF1 sur sa soif de conquêtes.

L’ISS une nouvelle fois, avant la Lune puis Mars ? Interrogé par Sept à Huit juste après l’annonce de son retour dans la Station spatiale internationale, a priori fin 2021, Thomas Pesquet n’a pas caché ses ambitions pour la suite de carrière. "Si un Européen va sur la Lune, j’espère que ça sera moi", dit-il clairement. "Si tout va bien, j’aurais à peu près le bon âge (ndlr : il a aujourd’hui 41 ans), J’aurais déjà eu une ou deux missions vers la Station spatiale avec des sorties extra-véhiculaires et au final, une expérience qui permet de dire : ‘On sait comment cette personne va se comporter dans des situations compliquées’", ajoute-t-il.

Si Thomas Pesquet devait aller sur la Lune, cela serait probablement dans le cadre d’une mission se déroulerait en partenariat entre l'Agence spatiale européenne et la Nasa, aux alentours de 2026-2027. Pour l’instant, les Etats-Unis ambitionnent d’alunir de nouveau en 2024. Mais ils ont déjà fait savoir que ce retour s’effectuerait uniquement avec des astronautes américains.  Par la suite, Thomas Pesquet se verrait donc bien également aller sur Mars. "La Lune n’est pas une fin en soi", souligne-t-il, en rappelant que les caractéristiques de la planète rouge sont très proches de celle de la Terre.

Lire aussi

Pour effectuer toutes ces missions, Thomas Pesquet misera comme d’habitude sur son self-control et sa rigueur. Est-il pour autant toujours impassible ? "Cela m’arrive de m’énerver pour des choses bêtes comme tout le monde", révèle-t-il à TF1. "Mais je pense que je suis assez adaptable", affirme-t-il. 

Une qualité indispensable pour passer plusieurs mois dans un espace confiné comme le sera un vaisseau spatial en route vers Mars…

En podcast

Tous nos podcasts sont à écouter ici.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter