VIDÉO - SpaceX envoie dans l'espace sa première fusée à étage recyclé

DirectLCI
SUCCES - La société américaine SpaceX a lancé jeudi 30 mars une fusée qui avait déjà volé il y a un an. Une première dans l'histoire de l'industrie spatiale qui pourrait révolutionner les voyages dans l'espace en réduisant drastiquement les coûts.

SpaceX ouvre la voie au recyclage spatial. La société américaine a lancé avec succès jeudi 30 mars sa fusée Falcon-9, dont le premier étage avait déjà été utilisé en avril 2016 lors d'un précédent vol. Une première dans l'histoire de l'industrie spatiale, qui ouvre la voie à une possible troisième utilisation.


Lors d’une intervention sur Internet, Elon Musk, le fondateur et patron de SpaceX, s’est immédiatement félicité de ce succès :

"C’est un jour incroyable pour l’espace et l’industrie spatiale. On peut faire voler et revoler le premier étage d’un lanceur, qui est la partie la plus chère, et cela finira par aboutir à une énorme révolution du vol spatial".

Objectif : organiser des liaisons commerciales vers Mars

Le lanceur Falcon-9 a décollé jeudi 30 mars de son pas de tir du Centre spatial Kennedy en Floride à 18h27 (23h27 à Paris), afin de placer sur orbite un satellite de communication pour l'opérateur luxembourgeois SES. Une fois le lanceur placé sur sa trajectoire, le premier étage de la fusée a fait demi-tour et a été redirigé vers une plate-forme océanique dans l'Atlantique, où il a réussi son deuxième retour sur Terre. Le deuxième étage a, quant à lui,  poursuivi son vol pour placer en orbite le satellite SES-10. 


Cette double réussite permet au milliardaire Elon Musk de franchir une nouvelle étape dans son ambition de révolutionner

les voyages dans l'espace en réduisant drastiquement les coûts, avec l'objectif ultime d'organiser des liaisons commerciales

vers Mars. "Ce sera au bout du compte une énorme révolution pour les voyages dans l'espace", a réagi Elon Musk du centre de contrôle de Cap Canaveral. "Il a fallu 15 ans pour en arriver là." 


Le premier succès de cette manoeuvre délicate a eu lieu en décembre 2015. Le premier étage s'était alors posé sur le sol, près de Cap Canaveral. Il ne sera pas réutilisé car Elon Musk le considère comme une pièce historique qui est exposée au siège de la société, à Hawthorne, en Californie. Au total, SpaceX a effectué quatorze tentatives de récupération et en a réussi neuf en comptant celle de jeudi, dont trois au sol et six sur une barge en mer. Les échecs se sont surtout produits au début des lancements.

En vidéo

Première mondiale : SpaceX envoie une fusée et la récupère sur terre

30% d'économie

En recyclant ses lanceurs, SpaceX espère à terme réduire de 30% le prix de ses missions pour appliquer des tarifs nettement inférieurs à ceux pratiqués par ses concurrents, dont Arianespace.  Actuellement, SpaceX facture chaque tir plus de 60 millions de dollars. Le nombre de réutilisations possibles du premier étage après son reconditionnement reste à ce stade incertain. Elon Musk avait assuré fin 2015 qu'il pourrait théoriquement être recyclé jusqu'à cent fois, tout en estimant pouvoir le faire revoler de dix à vingt fois.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter