VIDÉO - "Un petit pas pour l'homme..." : il y a 48 ans, Neil Armstrong posait le pied sur la Lune

DirectLCI
ESPACE – Il y a 48 ans, Neil Armstrong devenait le premier homme à marcher sur la lune. Un site internet propose de revivre minute par minute l’événement historique qui changea la phase de la conquête spatiale.

Il est 22h56 ce 20 juillet 1969 sur la côte est des Etats-Unis, quasiment 4h du matin en France (21 juillet). Un évènement historique va se dérouler sous les yeux de plus de 500 millions de téléspectateurs. Pourtant, tout cela se déroule à 380.000 km de là, tout là-haut dans l’espace. "Un petit pas pour l’homme, un pas de géant pour l’humanité", commente alors Neil Armstrong alors qu’il bondit en tenue d'astronaute.


L’Américain vient de devenir le premier homme à marcher sur la lune. Les Etats-Unis ont battu l’URSS dans la lutte sans merci pour la conquête de l’espace que se livrent les deux pays en pleine Guerre froide. Si Armstrong restera à tout jamais le premier, il est pourtant avec Buzz Aldrin. Son compatriote l’accompagne sur le sol lunaire tandis que Michael Collins, pilote du module de commande, est resté en orbite autour de la Lune. Ce dernier est souvent le grand oublié de la mission Apollo 11 qui marqua l’histoire spatiale.


Ce fut la troisième mission habitée à tenter de s’approcher de la Lune après Apollo 8 et Apollo 10. Les trois hommes ont pris position dans la fusée le 16 juillet 1969. Pour la première fois, des cosmonautes doivent tenter de se poser sur le sol lunaire. Mais ni l’atterrissage ou le redécollage n’ont été testés. Pas plus que la combinaison spatiale d’Armstrong et Aldrin. Ils doivent pourtant réaliser une sortie extravéhiculaire et collecter des échantillons du sol ou encore de la roche ainsi que de déployer des instruments scientifiques.

Le module lunaire atterrit dans la mer de la Tranquillité. Les deux hommes vont passer 21 heures et 30 minutes sur la Lune. On garde l’image d'eux flottant dans l’espace, s’amusant, circulant au volant du véhicule lunaire. La mission n’aura duré que 195 heures et 19 minutes avant que l’équipage ne retrouve le sol de la Terre. Piqué au vif par l’avancée américaine, les Soviétiques tenteront rapidement de combler leur retard en envoyant dès le 21 juillet la sonde Luna 15 pour ramener des échantillons de la Lune. Mais cette dernière s’écrasera sur le sol lunaire.


Pour revivre la mission Apollo 11, le site wechoosethemoon.org propose une reconstitution virtuelle dès le décollage depuis le centre spatial de Houston (Texas). Chaque étape est détaillée, avec de nombreuses informations, des galeries photos et des vidéos. wechoosethemoon.org. Vous pouvez aussi écouter les enregistrements des communications entre les astronautes et le centre de contrôle. Le tout en temps réel.

Et si vous êtes un fan d’aventure spatiale, Google s’est associé à la Nasa pour offrir une vision à 360° de la Station Spatiale internationale (ISS). Le cosmonaute français Thomas Pesquet a travaillé avec les équipes de Google Street View pour réussir à cartographier tout l’ISS.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter