Une capsule Soyouz en route vers l'ISS atterrit en urgence après une défaillance moteur

Sciences
DirectLCI
ESPACE - Une fusée Soyouz, en partance pour l'ISS, a subi une défaillance moteur ce jeudi matin. La capsule spatiale est retombée sur Terre une demi-heure après son décollage depuis le Kazakhstan. Les deux hommes qui se trouvaient à bord sont sains et saufs.

Le vaisseau Soyouz MS-10 qui devait transporter l’astronaute américain Nick Hague et le cosmonaute russe Alexeï Ovtchinine vers la Station spatiale internationale (ISS) a connu une défaillance de moteur ce jeudi matin juste après son décollage de la base de Baïkonour, au Kazakhstan. La capsule spatiale n'a pas été en mesure d’atteindre l’orbite de l’ISS. L’engin est alors retombé sur Terre en mode dit "balistique", environ une demi-heure après le décollage.


Les deux passagers qui se trouvaient à bord sont sains et saufs. Ils ont été récupérés et ont été transportés à Djezkazgan, la ville kazakhe la plus proche du cosmodrome de Baïkonour et de leur lieu d'atterrissage.

Que s'est-il passé après le décollage ?

"La fusée a décollé absolument normalement", a pu constater le journaliste de l'AFP présent sur place, "mais après la séparation du premier étage, on a eu l'impression qu'il y avait une sorte de flash". Au bout de deux minutes de vol, trois courts signaux sonores retentissent, signalant une "urgence".  "Problème de lanceur, 2 minutes 45 secondes", annonce ensuite d'une voix parfaitement calme Alexeï Ovtchinine, le commandant de bord de la fusée Soyouz, un cosmonaute expérimenté de 47 ans dont c'est le second voyage dans l'espace après un premier séjour sur l'ISS en 2016. "C'était un vol rapide", ajoute-t-il avec un humour et un sang-froid désarmants.


Selon l'agence spatiale américaine, la défaillance du lanceur s'est produite au bout de 119 secondes, alors que la fusée était lancée à plus de 7500 km/h. L'incident a eu lieu au moment de la séparation des premier et deuxième étages (la fusée est composée de trois étages plus la capsule contenant l'équipage, ndlr), a précisé une source à l'agence Interfax. Un des blocs du premier étage a frappé le second étage, provoquant l'extinction du moteur. Lors de la descente, dans la capsule équipée de parachutes, les astronautes ont dit ressentir une puissante force gravitationnelle. 

Suspension temporaire des vols vers l'ISS

A 9h20 (heure de Paris), le chef de l'agence Roscosmos, Dmitri Rogozine, a écrit sur Twitter : "L'équipage a atterri. Tous sont vivants". Des médecins les ont examinés et n'ont pas trouvé de problèmes de santé. "Ils boivent du thé et plaisantent", a-t-il assuré. Le vice-premier ministre russe, chargé de la défense et de l’espace, Youri Boroussov, a annoncé dans le même la suspension des vols habités à destination de la Station spatiale internationale. 


Cet incident survient alors qu’une enquête est en cours après la découverte, le mois dernier, d’un trou dans le module de descente russe actuellement arrimé à l'ISS. L'Agence spatiale russe a évoqué la possibilité d’un sabotage, une hypothèse pour le moment écartée par la Nasa.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter