VIDÉO - Une nouvelle forme d'aurore boréale découverte en Finlande

VIDÉO - Une nouvelle forme d'aurore boréale découverte en Finlande
Sciences

ASTRONOMIE - Des amateurs d'aurores boréales ont observé à plusieurs reprises des "dunes aurorales". Cette forme n'avait jamais été répertoriée jusqu'ici.

L’hémisphère nord est le théâtre de phénomènes célestes d’une rare beauté. En Finlande, dans le froid mordant des nuits polaires du cercle arctique, des astronomes amateurs ont pu contempler des aurores boréales d'un type encore jamais observé jusqu’ici. Ils les ont baptisées "dunes aurorales", en raison de leur morphologie rappelant des dunes de sable. Leur découverte a eu lieu dans le cadre d’un projet de science participative orchestré par l’astrophysicienne Minna Palmroth, avec l'aide de la Finnish Amateur Astronomer Association, qui photographie et recense ces phénomènes lumineux.

Mais avant de nous pencher en détail sur cette nouvelle forme d’aurore boréale, un petit cours de physique s’impose. Appelées aurores boréales dans l'hémisphère nord et aurores australes à l'autre extrémité de la planète, ce ballet céleste n’est pas lié à la météorologie terrestre mais à l’activité du Soleil. En effet, notre étoile émet un flux constant de particules chargées électriquement qu'on appelle communément le "vent solaire". Ce vent produit ces fameux voiles de couleurs lorsqu’il entre en collision avec les gaz présents dans la haute atmosphère terrestre.

Lire aussi

En schématisant grossièrement, de grandes quantités de plasma émises par le Soleil se mêlent à ces vents sous la forme de nuages magnétiques. En se mélangeant aux atomes d’oxygène et de nitrogène présents dans la magnétosphère (entre 800 et 1.000 km), ces particules solaires libèrent des photons, donc de la lumière. Les aurores boréales que l’on observe le plus couramment sont de couleur verte. Mais en cas d’activité solaire très intense, il est parfois possible d’admirer des aurores polaires rouges, voire même bleues et mauves.

En vidéo

EXPLORE - La féerie nocturne des aurores polaires, comment ça marche ?

D’où viennent ces mystérieuses dunes aurorales ?

La nouvelle catégorie d'aurore boréale proviendrait d’une région du ciel située dans la couche basse de l’atmosphère, entre 80 et 100 km, selon l'astrophysicienne Minna Palmroth. C'est une zone où l'atmosphère électriquement neutre de la Terre flirte avec les particules spatiales chargées et qui est très difficile à explorer, à tel point que les spécialistes la nomment "ignorosphère", la sphère de l'ignorance. Dans la revue spécialisée AGU Adavances, des astrophysiciens qui ont analysé ces fameuses dunes aurorales expliquent qu'elles sont provoquées par une augmentation de la densité de cette zone en atomes d'oxygène, qui sont excités par les électrons charriés par le flux solaire.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent