Hamilton, March LA.B… quand les montres nous font voyager

Shopping

EVASION - Que ce soit dans des fictions ou dans la vraie vie, une montre se doit de provoquer des émotions et faire un peu voyager. The Watch Observer, en partenariat avec LCI vous propose de faire un zoom cette semaine sur la gamme cinéma de la marque américaine Hamilton et l’audace de la marque française Marc L.A.B.

Petits bijoux de miniaturisation qui requièrent technicité et savoir-faire, mais dont les prix peuvent parfois nous faire redescendre violemment sur Terre, les montres portent également en elle la capacité à nous faire voyager.

Il en va ainsi des montres Hamilton qui, au-delà d’un rapport qualité/prix attractif, ont su séduire l’industrie cinématographique hollywoodienne au point d’équiper un certain nombre de super-héros - parmi lesquels Iron Man ou les Men in Black. C’est également le cas de la marque française March LA.B dont les créations, elles-aussi dotées d’un formidable rapport qualité/prix, ne ressemblent à aucune autre et savent nous transporter hors des chemins de l’horlogerie classique

Hamilton habille le poignet des super-héros

Si beaucoup de marques, tous secteurs d’activité confondus, sont prêtes à payer des fortunes pour apparaître dans des films, ce n’est pas le cas d’Hamilton qui a su jouer sa partie différemment. En effet, la marque née en Pennsylvanie, mais désormais Swiss Made a su créer, entretenir et développer avec l’industrie cinématographique - et avec Hollywood en particulier - des liens très étroits qui vont bien au-delà des classiques flux financiers. Non contente de placer ses montres dans certains films à succès - 2001 : L'Odyssée de l'espace, Le Talentueux Mr. Ripley ou encore la série Mad Men (saison 3), Hamilton est sollicitée directement par certains producteurs, costumiers, chefs décorateurs et autres acteurs pour concevoir des modèles particuliers pour des films.

On pense notamment à Interstellar dans lequel la montre Hamilton Khaki Pilot Day Date Auto, spécifiquement customisée pour l’occasion, joue un rôle absolument essentiel dans l’intrigue. Hamilton est en particulier devenue en presque 90 ans de bons et loyaux services au profit du cinéma la marque de montres des super-héros. Ce sont ainsi des montres de la marque du Swatch Group que portent les agents des Men In Black depuis le premier opus de cette saga à succès, l’Hamilton Ventura étant partie intégrante de l’uniforme des célèbres Hommes en Noir.  Dans Spider-Man: Homecoming (2017), Robert Downey Jr. alias Tony Stark et Iron Man, par ailleurs grand collectionneur de montres dans la vie, demande à Hamilton de concevoir pour lui une version spécifique de la Ventura.

Le prototype qui lui est livré, paré d’un cadran squeletté, sera deux ans plus tard intégré au catalogue Hamilton en une version grand public. Dans The Amazing Spider-Man (2012) avec Andrew Garfield dans le rôle de l’homme-araignée, Peter Parker porte au poignet le modèle Jazzmaster Viewmatic.  Enfin, dans The Avengers (2012), Robert Downey Jr. arbore une Hamilton Khaki Field Titanium Auto.

Si les super-héros ont choisi de porter sur grand écran des montres Hamilton, c’est bien entendu pour leurs designs soignés, tantôt classiques tantôt originaux, leurs coloris parfois atypiques et leurs mouvements performants. Mais c’est également pour leur rapport qualité/prix très attractif, le choix par les producteurs d’une marque de montres accessibles rendant plus que jamais lesdits Super-héros humains et normaux, permettant au spectateur de s’y identifier.

March LA.B Mansart : l’élégance à la Française

Le succès grandissant que connaît March LA.B depuis sa création il y a presque 10 ans n’est pas uniquement lié au fait qu’il s’agisse de montres françaises - même si c’est un plus pour beaucoup d’entre nous. Il n’est pas non plus simplement lié au fait que le président de la République française, Emmanuel Macron, porte une montre March LA.B en dépit du slogan dont se targue la Rolex Day-Date dans les années 60 (explorez le catalogue 2019 Rolex) - un ambassadeur certes prestigieux, mais dont l’influence peut être à double tranchant. Non, si March LA.B a vu ses ventres significativement croître ces dernières années, c’est parce que les montres qu’elle conçoit ne ressemblent à aucune autre et qu’elles sont très belles et abordables. Tout simplement.

La Mansart, dévoilée cette année à Baselworld et tout juste arrivée en boutiques en ce dernier trimestre, est là pour nous le rappeler. Premier modèle véritablement classique et habillé de la marque basée à Paris, elle diffère de ses concurrentes par la forme octogonale de sa boîte évocatrice de celle de la place Vendôme et par sa couronne de remontoir positionnée à 4 h. Surtout, et malgré un prix de vente serré eu égard à la prestation livrée, sa boîte bénéficie d’une conception et d’un souci du détail impressionnants qui pourraient faire office de cas d’école dans les bureaux de design des plus grandes marques suisses.

Si le boîtier de la March LA.B Mansart mérite assurément le détour et peut justifier à lui seul l’acquisition de la montre, que dire de son somptueux cadran ? Tout en contraste avec l’architecture ciselée de la boîte, il joue la carte de la simplicité pour ne pas dire de l’épure. Livrée en une version dorée, il alterne les traitements de surface (rainures verticales en périphérie et finition soleillée en son centre) et se caractérise par son absence de tout marquage : ni index, ni chemin de fer. Simple et à la fois complexe, il n’est balayé que de deux aiguilles facettées (heures et minutes) mais demeure très vivant grâce à sa capacité à capter et retranscrire la moindre source de lumière pour le plus grand plaisir de son propriétaire.

Enfin, March LA.B habille la Mansart d’un qualitatif et élégant bracelet en lézard noir avec doublure verte et motorise sa montre automatique  d’un calibre japonais fiable. Son prix pour conclure (et son rapport qualité/prix) finira de convaincre les plus difficiles d’entre vous, March LA.B proposant cette irrésistible Mansart à un prix très contenu. Du magnifique et élégant Made in France à consommer sans modération aucune !

>> March LA.B Mansart Automatique Magnum - Prix = 1.245 € (disponible en version quartz - prix = 645 €)

L'actualité de vos marques préférées et des principaux acteurs du monde de l’horlogerie en temps réel avec The Watch Observer.

Sur le même sujet

Et aussi