Panerai, IWC… deux montres remarquées au Salon de Genève

Shopping
DirectLCI
La 29e édition du Salon International de la Haute Horlogerie s’est tenue du 14 au 17 janvier à Genève. Parmi les nouveautés présentées quelques pièces remarquables signées Panerai et IWC.

Le 14 janvier s'ouvrait le 29e Salon International de la Haute Horlogerie de Genève, plus connu sous l'acronyme SIHH. Destiné à permettre à quelques-unes des plus grandes maisons de l'industrie horlogère de dévoiler leurs nouvelles collections, ce salon est surtout une formidable occasion pour les amateurs et autres collectionneurs de montres de luxe de découvrir pendant quatre jours des centaines de nouveautés et, sous réserve de coups de cœur, de spotter leurs prochaines acquisitions. The Watch Observer, en partenariat avec LCI, était bien entendu présent comme chaque année pour vous permettre de découvrir, via nos séries photos en direct du SIHH, les nouveautés des principales maisons exposantes.

Panerai : un SIHH aquatique

Pour ce 29e SIHH, Panerai a choisi de procéder à un retour aux sources en présentant une édition 2019 placée sous le signe de la montre de plongée professionnelle. La marque d'origine italienne, mais désormais Swiss Made, a de fait exclusivement présenté de nouvelles références dans sa gamme Submersible qui devient par la même occasion une collection à part entière. Les amateurs des productions Panerai y retrouveront l'ADN de la marque avec des boîtiers aux dimensions particulièrement viriles (47,5 mm de diamètre), l'identitaire protège-couronne caractéristique de la Luminor Submersible, l'indispensable lunette tournante unidirectionnelle ou encore une fonctionnalité irréprochable, qu'il s'agisse de lisibilité ou d'étanchéité.


Panerai procède cependant à une montée en gamme de ses Submersible en les motorisant toutes de calibres de manufacture.

Mais plus que tout, la marque confère à sa gamme de montres de plongée une dimension très high-tech en faisant appel à des matériaux haut de gamme souvent issus du monde aéronautique et de la recherche.


Prisé pour sa faible densité, le titane est en particulier omniprésent, mais rarement proposé à l'état brut. On le retrouve ainsi sous une forme recyclée (baptisée EcoTitanium) quand il s'agit des éditions Mike Horn (Panerai PAM 984 et PAM 985) ou en version noircie associée au Carbotech (pour la PAM 1616 notamment).


Mais plus que les nouveautés présentées, les amateurs retiendront en particulier deux informations de ce SIHH 2019 chez Panerai. La première, c'est malheureusement l'application de tarifs élevés à ses nouveautés majeures, le modèle le moins cher dévoilé par Panerai à Genève la semaine dernière étant proposé à... 19.900 €. La deuxième est plus réjouissante et témoigne de l'esprit d'innovation marketing qui anime la manufacture au-delà de ses modèles. En effet, certaines des nouveautés 2019 sont accompagnées d'une "expérience".


Ainsi, les 15 acheteurs qui s'offriront un exemplaire de la Panerai Submersible Chrono Guillaume Néry PAM 983 effectueront une sortie dans l’océan Pacifique à Moorea, en Polynésie française, aux côtés du champion du monde d’apnée. Quant aux clients qui s'offriront l'un des 33 exemplaires de la Submersible Militare Carbotech PAM 961, ils pourront participer à deux jours d’entraînement avec le COMSUBIN, les forces spéciales de la Marine militaire italienne.

IWC : un SIHH 2019 Coup de cœur !

Contrairement à Panerai, marque sœur au sein du Groupe Richemont, IWC a choisi de rester raisonnable cette année au SIHH. Raisonnable certes, mais très séduisante. Consacrant ce salon de Genève au renouvellement de sa gamme de montres d'aviateur, la manufacture de Schaffhausen a su raison garder en proposant tout d'abord des nouveautés qui, pour la plupart, s'avèrent portables quelle que soit la circonférence de votre poignet - un détail qui n'en est pas un, les montres inspirées de cet univers pouvant très facilement atteindre des dimensions impressionnantes.


On se réjouit notamment de voir que les chronographes d'aviateur affichent un diamètre de 41 mm ou que la Spitfire Automatique se contente d'un formidable 39 mm. IWC a par ailleurs eu l'intelligence de proposer ses nouveautés à des tarifs contenus, le modèle le plus accessible affichant un prix public de 4850 € - un prix raisonnable au regard de ce que propose la concurrence à performance et qualité comparables. Enfin, on se réjouit de voir qu'IWC a également su faire preuve de sagesse et de bon goût en termes de design. La manufacture nous propose en effet des modèles au dessin classique dont certains jouent sans conteste la carte vintage quand d'autres optent pour une dimension plus contemporaine.


Côté inspiration du passé, il convient de citer la magnifique et simple Montre d'Aviateur Automatic Spitfire ou sa version chronographe. Dans le registre nettement plus contemporain, IWC nous propose des versions TOP GUN parées de boîtiers en céramique noire ou en Ceratanium. Entre ces deux tendances, la manufacture de Schaffhaussen nous propose un grand nombre de modèles habillés de bronze - un matériau à l'aspect certes antique, mais très tendance ces dernières années.

Enfin, malgré cette sagesse tarifaire, IWC choisit la performance mécanique en motorisant ses nouveautés de mouvements fiables et résistants - en particulier aux champs magnétiques, ennemi public N°1 de la précision de nos montres.

Bref, IWC nous livre pour ce SIHH 2019 une édition coup de cœur promise à un grand succès.


L'actualité de vos marques préférées et des principaux acteurs du monde de l’horlogerie en temps réel avec The Watch Observer.

Sur le même sujet