Reservoir, Seiko… deux montres incontournables pour l’été

Shopping

LUXE - Pour passer l'été avec une belle montre au poignet, The Watch Observer, en partenariat avec LCI a sélectionné deux modèles coups de cœur signés Reservoir et Seiko.

Créer une belle montre est de toute évidence un exercice difficile. Les exemples de montres lancées à grand bruit qui font un flop commercial sont légion. Pour transformer l’essai et rencontrer son public, il n’existe pourtant pas de recette miracle : esthétique soignée et différenciante, mais séduisante, teintes harmonieuses, qualité de réalisation irréprochable ou encore fonctionnalité exemplaire… : les ingrédients du succès sont variés. The Watch Observer, en partenariat avec LCI, vous propose aujourd’hui de découvrir deux superbes montres coup de cœur qui réunissent toutes les qualités requises pour faire un carton.

RESERVOIR Hydrosphere : innovante et superbe

Le segment de la montre de plongée sous-marine est probablement le plus encombré de tous, chaque marque proposant au moins un modèle de cette typologie à son catalogue. Dominé par trois acteurs majeurs, Seiko, Omega et Rolex, un très grand nombre de plongeuses puisent dès lors malheureusement leur inspiration dans les références éditées par ce trio.

Dominé par trois acteurs majeurs, Seiko, Omega et Rolex, un très grand nombre de plongeuses puisent dès lors malheureusement leur inspiration dans les références éditées par ce trio. Telle n’est pas la route empruntée par la maison RESERVOIR. Fidèle à l’impressionnant travail de design qui a présidé à la conception de ses premières collections, RESERVOIR nous livre avec son modèle Hydrosphere une montre de plongée irrésistible qui ne ressemble à aucune autre.

Directement inspirée des manomètres de plongée, ces outils qui servent à mesurer la pression restante dans le bloc bouteille, l’Hydrosphere affiche un design innovant tout en préservant l’ADN de la marque franco-suisse. Sa belle boîte en acier satiné, une finition judicieuse puisqu’elle permet d’encaisser efficacement les chocs tout en jouant pleinement la carte tool watch, abrite un incroyable cadran que RESERVOIR propose en trois coloris : noir, bleu ou blanc.

D’une surface texturée mate qui absorbe parfaitement la lumière pour offrir une lisibilité optimale, il se caractérise par la présence d’une seule et unique aiguille, comme sur un manomètre classique. Mais ici, cette aiguille est celle de la minute rétrograde qui se déplace sur un segment de 240°. Arrivée à la graduation 60, ladite aiguille effectue un bon fulgurant (il est à peine visible à l’œil nu) en arrière pour reprendre instantanément sa course à partir de la graduation 00.

A 6 h, l’Hydrosphere affiche un guichet des heures sautantes sous lequel elle place un indicateur de réserve marche qui permet d’un seul coup d’œil d’évaluer l’autonomie du mouvement restante. Afin de renforcer la ressemblance avec un manomètre, RESERVOIR appose sur le cadran de sa montre automatique une zone rouge entre les graduations 00 et 10 destinée, sur l’outil de plongée, à informer son porteur qu’il est temps de penser à remonter à la surface.

RESERVOIR finalise l’exercice en parant l’Hydrosphere d’une lunette tournante exceptionnelle. Réalisée en céramique noire, elle affiche une double graduation adaptée à l’affichage spécifique des minutes et à sa course sur un arc de cercle de 240°. Pour en comprendre l’ingénieux fonctionnement, je vous invite à découvrir l’article complet consacré au modèle ici : Test de la RESERVOIR Hydrosphere.

Enfin, fidèle à sa politique commerciale, RESERVOIR livre l’Hydrosphere sur bracelet acier avec extension plongée et l’accompagne d’un bracelet additionnel en caoutchouc noir. Admirablement pensée et mise en œuvre et ultra séduisante, l’Hydrosphere est sans aucun doute la montre de plongée esthétiquement la plus innovante de ces dernières années pour ne pas dire décennies.

>> RESERVOIR Hydrosphere - Prix = 4.250 € / Disponibilité = début août 2019

Seiko Prospex LX SNR033 : une montre GMT irrésistible

Réputée pour la qualité, l’esthétique et la fonctionnalité de ses montres à prix abordables, Seiko a véritablement créé l’évènement cette année en dévoilant la ligne Prospex LX. Réalisée en collaboration avec le célèbre designer Ken Okuyama à l’origine notamment de la Ferrari Enzo, cette nouvelle collection et cette Prospex LX SNR033 en particulier font en effet preuve d’une très forte montée en gamme. Tant et si bien que les attributs de cette montre GMT sont très proches de ceux affichés par les montres Grand Seiko, la marque de montres de luxe du groupe horloger nippon. Et le résultat est somptueux.

La Seiko Prospex LX SNR033 est intégralement forgée (boîte et bracelet) dans du titane haute densité avec revêtement anti-éraflure - un matériau apprécié pour sa légèreté et sa résistance. La qualité de réalisation est bluffante. Comme chez Grand Seiko, la boîte de cette SNR033 est remarquablement travaillée, alternant angles et courbes et traitements de surfaces avec, en particulier, de larges chanfreins magnifiés par un polissage Zarastu - un polissage effectué à la main et réservé jusqu’à présent aux montres Grand Seiko.

Très masculin grâce à ses surfaces par ailleurs satinées mates qui caractérisent notamment son beau et robuste bracelet, le rendu permet à la Prospex LX SNR033 d’afficher une agréable discrétion au poignet, sa luxueuse conception n’ayant rien d’ostentatoire. Le plus beau du spectacle se trouve pourtant côté visage.

Seiko pare tout d’abord son modèle d’une superbe lunette tournante bidirectionnelle en titane haute densité recouverte d’un revêtement titane carboné bicolore noir et bleu aux tonalités intenses et changeantes en fonction de la luminosité.

Permettant la lecture d’un troisième fuseau horaire, cette lunette crantée encercle un cadran de toute beauté dont la réalisation évoque une fois encore les standards de Grand Seiko. Visible derrière un verre saphir traité super-clear (sa transparence est telle que vous pouvez parfois croire que la montre est dépourvue de glace saphir), vous vous régalerez de sa surface bleu marine rehaussée d’un traitement soleillé ou encore de ses magnifiques index en appliques alternant surfaces poli-miroir et traitement azuré.

Vous saluerez également sa lisibilité nocturne irréprochable, index, aiguilles et autres graduations - y compris celles de la lunette tournante - étant enduits de Lumibrite, la matière luminescente propre au groupe nippon. Paré d’un indicateur de réserve de marche et d’un guichet de date, deux complications fort utiles au quotidien, la Seiko Prospex LX SNR033 est par ailleurs équipée d’une belle aiguille rouge laquée dédiée à l’indication d’un second fuseau horaire. Celui-ci bénéficie d’un réglage simple et intuitif que l’on doit au mouvement hors norme qu’embarque la montre : le calibre Spring Drive 5R66.

Motorisant uniquement les modèles Grand Seiko ces dernières années, la technologie Spring Drive, exclusive au groupe nippon, permet à la montre de générer sa propre énergie grâce à une masse oscillante mais d’afficher la précision d’une montre à quartz grâce à la présence d’un régulateur électronique. Résultat ? Une confortable autonomie de 72 heures et une précision inégalée de -1/+1 seconde par jour.

Dit autrement et pour conclure, Seiko réalise un sans-faute avec cette Prospex LX SNR033 : élégante et masculine à souhait, robuste, confortable, d’une polyvalence totale, d’une fonctionnalité et d’une redoutable précision, elle bénéficie en plus d’un formidable rapport qualité / prix. A acquérir sans tarder !

>> Seiko Prospex LX SNR033 - Prix = 5.500 €

L'actualité de vos marques préférées et des principaux acteurs du monde de l’horlogerie en temps réel avec The Watch Observer.

Sur le même sujet