1er mai : des salariés de l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière interdits de rencontrer Christophe Castaner

Social
DirectLCI
INFO / INFOX - Stéphanie Roque a décrypté pour nous les informations et les rumeurs qui animent la toile, notamment les incidents à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière le 1er mai.

La polémique sur les événements survenus à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière lors du défilé du 1er mai n'en finit pas. Après les histoires d'intrusions qualifiées d'"attaque" par Christophe Castaner, une autre affaire fait beaucoup de bruit sur la toile. Plusieurs salariés de l'hôpital, ceux qui sont en grève, auraient été écartés de la visite du ministre de l'Intérieur. La directrice de l'établissement aurait même demandé aux CRS de décrocher une banderole qui avait été accrochée par les grévistes. Le même jour à Besançon, des gilets jaunes se seraient introduits dans un commissariat. La préfecture n'a pas précisé leur nombre mais plusieurs médias parlent d'une dizaine à une centaine de personnes. Une information réfutée par la préfecture et le commissariat le lendemain. Ils ont précisé qu'il y avait bien 200 gilets jaunes aux abords du commissariat mais ils n'avaient pas tous tenté de s'y introduire.

Ce dimanche 5 mai 2019, Stéphanie Roque dans la chronique "Info/Infox", nous parle des incidents survenus à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière en marge du défilé du 1er mai. Cette chronique a été diffusée dans La Matinale Week-End du 05/05/2019 présentée par Anne-Chloé Bottet sur LCI.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La Matinale du week-end

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter