"Je savais qu'un jour ça m'arriverait" : victime d'une agression homophobe, il publie la photo de son visage tuméfié

"Je savais qu'un jour ça m'arriverait" : victime d'une agression homophobe, il publie la photo de son visage tuméfié

Social
DirectLCI
HOMOPHOBIE - Arnaud Gagnoud, comédien de 27 ans, a choisi de diffuser sur les réseaux sociaux la photo de son visage meurtri suite à l'agression homophobe dont il a été victime mardi 18 septembre dans le 20e arrondissement de Paris. Une enquête a été ouverte pour "violences avec arme par destination en raison de l'orientation sexuelle".

Arnaud Gagnoud est fataliste. "Je savais qu’un jour ça m’arriverait. Une agression homophobe violente en pleine rue. Je savais qu’un jour je devrais faire ce choix : prendre une photo et la publier ou ne pas la publier. Avec les conséquences que cela aura dans les deux cas. Je ne savais juste pas quand cela aurait lieu. C’est donc aujourd’hui", écrit-il sur Instagram dans le texte accompagnant la photo de son visage blessé.


L’agression a eu lieu dans le 20e arrondissement de Paris, devant un théâtre où Arnaud Gagnoud et son compagnon étaient allé voir jouer une amie comédienne. Alors que les deux hommes attendaient leur collègue, ils ont "eu le malheur" de se serrer dans les bras. "Juste un câlin", précise le comédien de 27 ans. 

Le chauffeur du scooter détache son casque, le retire et me frappe avec."Arnaud Gagnoud

Arnaud Gagnoud raconte ensuite précisément l'agression dont il a été victime : "Un groupe de trois jeunes, postés à une vingtaine de mètres, nous a vus. Ils nous ont interpellés. Comme nous les avons ignorés, ils se sont rapprochés. Un flot d’insultes homophobes sortaient de leur bouche. Ils exigeaient que nous quittions ‘leur quartier’ où ‘y a pas de PD ici’. Comme nous avons refusé de partir, les insultes sont devenues plus graves, plus haineuses. Puis un quatrième les a rejoints. Un gamin qui paraît avoir 12 ans. Et c’est lui qui a appelé des renforts. Un scooter avec nos cinquième et sixième agresseurs. Insultes, bousculades, menaces. On ne cède pas. Le chauffeur du scooter détache son casque, le retire et me frappe avec. Deux coups portés à la tête."


Les spectateurs du théâtre encore présents viennent au secours du couple, font partir les agresseurs et mettent les deux hommes agressés à l’abri. Arnaud Gagnoud précise dans son post que son compagnon n’a pas été blessé ; mais que lui souffre d’un "traumatisme facial, avec ecchymose et œdème périorbitaire". Il a dû se faire faire sept points de suture et s’est vu prescrire plusieurs jours d’ITT.


En plus d'avoir pris la décision de médiatiser son agression, le jeune homme indique également avoir choisi de porter plainte "pour que ces violences cessent enfin, même si nous ne nous faisons pas d’illusions".  


Une enquête a depuis été ouverte pour "violences avec arme par destination en raison de l'orientation sexuelle et menaces de crimes ou délits en raison de l'orientation sexuelle", a appris LCI de source judiciaire.  L'enquête a été confiée au commissariat du 20e arrondissement. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter