Après les Etats-Unis, la Belgique et l'Allemagne, des étudiants français lancent une "grève scolaire pour le climat"

Après les Etats-Unis, la Belgique et l'Allemagne, des étudiants français lancent une "grève scolaire pour le climat"
Social

Toute L'info sur

LA FIN D'UN MONDE - Notre planète face au péril environnemental

"VENDREDI VERT" - Des étudiants du campus de Jussieu ont voté vendredi soir le lancement d'un mouvement de "grève scolaire" pour l'environnement, à l'instar des jeunes de plusieurs pays dans le monde. Ils feront la grève des cours chaque vendredi et envisagent des actions de désobéissance civile.

Le mouvement de "grève scolaire" pour le climat gagne la France. A l'instar de l'Australie, des Etats-Unis, du Canada, de Belgique, des Pays-Bas, de l'Allemagne et de la Suisse, des étudiants français ont décidé de répondre à l'appel lancé par la jeune suédoise Greta Thunberg. 

Plus de 300 jeunes réunis dans un amphithéâtre de l'université parisienne de Jussieu ont voté vendredi soir le principe d'une grève hebdomadaire pour l'environnement et d'actions en marge du mouvement des Gilets jaunes, rapporte Le Monde dimanche. 

Lire aussi

"Vendredi vert" et "samedi jaune"

Les étudiants ont décidé, comme leurs homologues à l'étranger, de sécher les cours chaque semaine le vendredi pour descendre dans la rue et réclamer aux autorités des mesures immédiates pour lutter contre le dérèglement climatique. Ils prévoient également "des actions de désobéissance civile", chaque semaine à partir du 15 février. A ces "vendredis verts" s'ajouteront des "samedi jaunes", lors desquels ces étudiants comptent rejoindre les mobilisations hebdomadaires des Gilets jaunes. 

Alors que les "marches pour le climat" réunissent régulièrement plusieurs dizaines de milliers de personnes, ces étudiants jugent qu'il faut "aller plus loin", indique une militante au Monde, avec "des blocages" et des actions contre les "vrais responsables, notamment les multinationales". Parmi les revendications : former des "zones à défendre" (ZAD), fermer des aéroports, interdire le plastique... 

Des étudiants d'une trentaine de villes françaises ont décidé en outre de répondre à l'appel du collectif Youth for Climate France, qui appelle à une grève scolaire internationale le 15 mars prochain.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter