Avocats, hôtesses et pilotes dans la rue ce 16 septembre : les dates à retenir de la rentrée sociale

Social

Toute L'info sur

La réforme des retraites, dossier explosif pour l’exécutif

AGENDA - Certaines professions avaient prévenu : la rentrée sociale va être agitée. En septembre, les appels à la mobilisation se multiplient. Voici les principales dates à retenir.

Des pilotes de ligne aux professionnels des services d'urgence en passant par les avocats ou encore les opposants à la réforme des retraites, à la réorganisation d'EDF ou encore à la réforme de la Direction générale des finances publiques ... La rentrée sociale s'annonce chargée pour le gouvernement. 

Tout au long du mois de septembre, de nombreux corps de métier défilent à Paris ou à travers la France sans qu'une date unique n'ait été dégagée. Voici ce qui vous attend sur le front social. 

La contestation sociale a démarré le 11 septembre, avec une journée d'action sociale dans les hôpitaux publics et privés, six mois après le début de la grève des personnels des services d'urgence. Deux jours plus tard, c'est une journée historique qui s'est déroulée à Paris. Le vendredi 13 septembre, pour la première fois depuis douze ans, la RATP a connu sa grève la plus dure. Une mobilisation inédite pour sauver le régime des salariés de la régie, digne de celle observée lors d'une précédente réforme des régimes spéciaux en 2007, sous la présidence de Nicolas Sarkozy.

Lundi 16 septembre : journée "justice morte"

Cette réforme des retraites n'a pas fini de faire descendre les travailleurs dans la rue. Ce lundi, c'est au tour des avocats rejoints par les médecins, infirmières, pilotes, hôtesses et stewards de battre le pavé. Avocats, médecins, infirmiers, kinésithérapeutes, ou encore professionnels des transports aériens, ont prévu de se réunir à l'appel du collectif SOS Retraites, à Paris. 

Le même jour, ce seront les fonctionnaires des finances publiques qui manifesteront : Solidaires, CGT, FO, CFDT et CFTC appellent les professionnels de la Direction générale des finances publiques (DGFip) à faire grève contre la réforme de leur administration. L'intersyndicale réclame de "véritables négociations".

Lire aussi

Jeudi 19 septembre : contre le projet "Hercule"

Le projet "Hercule". Ce nom ne vous dit peut-être rien encore mais vous allez très probablement en entendre parler. Il s'agit de la réorganisation d'EDF. A la demande du président Emmanuel Macron, la direction d'EDF doit faire des propositions de restructuration d'ici à la fin de l'année et les syndicats CFDT, CFE-CGC, CGT et FO, redoutant"la casse du groupe" public, prévoient des manifestations en province et à Paris. 

Lire aussi

Samedi 21 septembre : FO appelle à une journée de mobilisation contre la réforme des retraites

Là encore, il y aura sans doute du monde dans la rue. Force Ouvrière organise une manifestation nationale contre la réforme des retraites, à Paris. Ce rassemblement sera, selon les termes du syndicat, "une première étape" dans l'opposition au projet de régime universel. Peu après la publication des préconisations du haut-commissaire à la réforme des retraites, Jean-Paul Delevoye, FO avait prévenu : "S'il le faut", l'organisation syndicale appellera aussi à "cesser le travail".

Lire aussi

Mardi 24 septembre : CGT et SUD-Rail contre la réforme des retraites

Dans la foulée de la journée de mobilisation FO, c'est au tour de la CGT d'appeler à "manifester partout en France". Il s'agira là encore de protester contre la réforme des retraites "pour obliger le gouvernement à renoncer à son projet" de "régression sociale". Une "réforme Delevoye/Macron" qui "ne ferait que des perdants", accuse la CGT. Ils seront rejoints par SUD-Rail. Le troisième syndicat de la SNCF appelle à faire grève et manifestera "avec la CGT".

Voir aussi

Jusqu'à fin octobre : les pompiers professionnels en colère

Les pompiers professionnels reconduisent leur mouvement qui ne devait initialement durer que jusqu'à fin août. Ils repartent pour deux mois de mobilisation pour dénoncer les "sous-effectifs, sur-sollicitations professionnelles et violences" à leur encontre. Le service minimum continuera d'être assuré. Une journée de mobilisation aura lieu le 15 octobre prochain. 

Voir aussi

Samedis jaunes

Faiblissant de semaines en semaines, la mobilisation des Gilets jaunes continue, malgré tout. Ils promettent un "septembre noir" au gouvernement, en ce mois de rentrée. 

Lire et commenter