Calais : des mineurs en grève de la faim pour rejoindre le Royaume-Uni

Social

Toute L'info sur

Le démantèlement de la "Jungle" de Calais

CRISE MIGRATOIRE - Une quinzaine de mineurs seraient en grève de la faim et l'un d'entre eux aurait tenté de se suicider, révèle ce dimanche le "Guardian". Ils protestent contre le refus des autorités de les laisser rejoindre le Royaume-Uni.

Des enfants en grève de la faim à Calais. C'est ce que le Guardian révèle ce dimanche, le quotidien anglais ayant eu accès à des mails du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés. Des documents selon lesquels l'un des mineurs aurait tenté de se suicider. 


Selon le Guardian, une quinzaine de mineurs seraient en grève de la faim pour protester contre les délais administratifs qui les empêchent de rejoindre le Royaume-Uni. Au total, 35 mineurs seraient actuellement dans un centre à Calais. La plupart d'entre eux, des Afghans, demandent l'application du règlement Dublin III : ceux ayant des liens familiaux au Royaume-Uni ont en effet droit à bénéficier de la réunification familiale dans ce pays.

"Maltraitance institutionnelle"

En théorie, cette demande de réunification doit être appliquée sous deux mois. Sauf que ces mineurs seraient bloqués depuis presque un an. Raison pour laquelle leur santé mentale et psychologique se serait dégradée ces dernières semaines, précise le Guardian en s'appuyant sur le UNHCR.


Preuve que la situation s'est tendue ces dernières semaines à Calais, quelque 150 militants associatifs et migrants se sont rassemblés ce dimanche pour dénoncer "le durcissement de la politique répressive", la "maltraitance institutionnelle" et les "violences policières". Parmi eux, se trouvaient une quarantaine de migrants notamment érythréens, éthiopiens ou iraniens. Tous répondaient à l'invitation du collectif "Appel d'air", créé il y a un mois suite au démantèlement de l'un des derniers campements de migrants du Calaisis, dans la zone industrielle des Dunes.  


Début mars, "une centaine de personnes se sont organisées pour tenter le passage en Angleterre de façon collective à bord d'un ferry. Le 9 mars, une personne âgée de 20 ans est décédée dans un camion de marchandises", a aussi indiqué le collectif dans son communiqué.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter