Centenaire de l'Armistice : hommage aux tirailleurs sénégalais de l'Armée noire

Social
RECONNAISSANCE - Les tirailleurs sénégalais étaient les troupes les plus décorées de l'armée française. Mardi 6 novembre, Emmanuel Macron inaugure un monument qui leur rend hommage, à eux et autres tirailleurs issus des pays colonisés par la France.

A Reims, le président de la République Emmanuel Macron et son homologue malien Ibrahim Boubacar Keita inaugurent un monument en mémoire de l'Armée noire, qui rend hommage entre autres hommage aux héros qu'ont été les tirailleurs sénégalais. Héros dont la reconnaissance du sacrifice par l'Etat français s'est fait des plus tardives. A peine âgés de 17 à 19 ans, ces hommes venaient de plusieurs pays d'Afrique subsaharienne, alors colonisés par la France. Durant la Grande Guerre, ils ont bataillé auprès des tirailleurs algériens, marocains et les troupes d'Indochine, soient 450.000 soldats qui ont combattu pour le pays. Près de 30.000 hommes ont d'ailleurs laissé leur vie durant cette guerre. Par ailleurs, lors de l'offensive du Chemin des Dames, le 16 avril 1917, les tirailleurs sénégalais ont été sacrifiés. 


Ils ont par ailleurs eu eu rôle particulièrement important à Reims, en 1918, alors que l'armée allemande lance de grandes offensives pour s'emparer de la ville des Rois. Les tirailleurs sénégalais seront 15.000 à s'engager pour la défense de la ville, essentielle pour éviter une percée des Allemands vers Paris. Qui étaient-ils réellement ?


Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 13h du 06/11/2018 présenté par Jacques Legros sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 13h du 6 novembre 2018 des reportages sur l'actualité politique économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Le 13h

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter