75 ans du Débarquement : les invités et les absents des cérémonies en Normandie

Social

Toute L'info sur

75 ans du D-DAY

HISTOIRE - La France commémore jeudi le Débarquement du 6 juin 1944. Une journée pour laquelle quelque 500 vétérans vont faire le déplacement, ainsi qu'une flopée de dirigeants internationaux. A l'exception d'un...

Plus de 30.000 personnes, dont près de 500 vétérans : une foule colossale est attendue cette semaine aux principales cérémonies de commémoration du D-Day. Avec, en point d'orgue, une cérémonie internationale prévue le jeudi 6 juin, en présence de plusieurs dirigeants. 

Ils seront là en Normandie :

Jeudi matin, Emmanuel Macron retrouvera Theresa May et des vétérans britanniques pour la pose de la première pierre d'un mémorial britannique à Ver-sur-mer (Calvados). Ce sera le dernier rendez-vous officiel de Theresa May avant sa démission vendredi. Donald Trump sera également présent, et coprésidera avec Emmanuel Macron la cérémonie prévue à 11h00. 

De son côté, le Premier ministre Edouard Philippe présidera en fin de journée une cérémonie à Courseulles-sur-mer (Calvados), en présence de plusieurs têtes couronnées européennes. Seront présents le Premier ministre du Canada Justin Trudeau et celui de Belgique Charles Michel. La ministre des Armées Florence Parly présidera pour sa part un hommage aux forces britanniques à Bayeux en présence du prince Charles.

Le matin, le premier ministre sera à Sainte-Mère-Eglise. Il devrait être accompagné entre autre du Prince Albert II de Monaco. Autre personnalité, l'ancien secrétaire d'État et candidat à la présidentielle américaine, John Kerry, sera lui aussi présent dans la Manche à l'occasion de ces commémorations.

Ils ne seront pas là en Normandie :

Le grand absent des commémorations sera sans nul doute Vladimir Poutine le président russe n’a pas été convié, ni en Angleterre ni en France. En cause : le conflit ukrainien. Toutefois, la Russie sera représentée par un membre de l'ambassade, nous indique-t-on auprès du service presse de l'ambassade.  


A noter qu'Emmanuel Macron ne présidera pas la cérémonie internationale prévue à 18h00. "Je pense que c'est une question d'agenda et qu'il n'est pas très simple de tout faire pour le président d'un point de vue matériel", a déclaré le mois dernier Geneviève Darrieussecq, secrétaire d'Etat auprès de la ministre des Armées. La secrétaire d'Etat avait dit ne pas savoir où serait le président pendant la cérémonie internationale. Elle a souligné que le président a déjà prévu "des gestes très très forts" pour cette commémoration.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter