Air France : 8.300 postes concernés par le plan de départs volontaires

Air France : 8.300 postes concernés par le plan de départs volontaires
Social

INFO LCI - Selon nos informations, la compagnie aérienne, durement touchée par la crise du coronavirus, chercherait à obtenir le départ d'environ 300 pilotes, 2000 personnels de cabine et 6000 personnels au sol.

Il s'agira de la première étape de restructuration d'Air France. Alors que le plan de la direction doit être annoncé entre la fin du mois de juin et le début du mois de juillet, la compagnie aérienne franco-néerlandaise, durement touchée par la crise du coronavirus, préparerait un plan de départs volontaires portant sur 8300 postes, selon nos informations obtenues de source syndicale. Contactée par notre rédaction, cette dernière n'a pas souhaité faire de commentaire à ce sujet.

 

Dans le détail, 300 pilotes, 2000 personnels de cabine et 6000 personnels au sol seraient concernés, et des ruptures conventionnelles collectives sont actuellement en cours. 

Un plan de transformation "sans souffrances sociales"

Le plan de transformation d'Air France "se fera sans souffrances sociales", a assuré mercredi sur LCI le secrétaire d'Etat aux Transports Jean-Baptiste Djebbari, précisant que "c'est un engagement, et il se fera de façon concertée et transparente", tout en évoquant "des possibilités de mobilité" et "des plans de départs volontaires quand c'est possible"

En vidéo

L'invité politique du mercredi 17 juin 2020 : Jean-Baptise Djebarri

Le directeur général d'Air France-KLM, Benjamin Smith, a annoncé fin mai un plan de réduction de 40% de l'offre sur les vols nationaux français d'ici à fin 2021, avec la fermeture de plusieurs destinations lorsqu'il y a une alternative ferroviaire à moins de 2H30 et lorsque ce service n'alimente pas le hub de Roissy-Charles-De-Gaulle.

Cette décision répond à une demande de l'Etat qui, après avoir accordé à Air France un soutien financier de 7 milliards d'euros, dont 4 milliards de prêts bancaires garantis à 90% par l'Etat et 3 milliards de prêt direct, lui avait demandé d'améliorer sa rentabilité et son impact environnemental, et d'entamer une réflexion sur son réseau en France.

Lire aussi

Une feuille de route pour le réseau intérieur à l'été

Benjamin Smith doit présenter à l'été une feuille de route pour son réseau intérieur, fortement affecté par la concurrence des lignes de train à grande vitesse et sur lequel la compagnie a perdu 200 millions d'euros en 2019.

Toute l'info sur

Coronavirus : l'impact économique de la pandémie

"On s’attend à un raz- de-marée" : comment Pôle emploi peut faire face à la vague de chômeurs ?

Une intersyndicale d'Air France a demandé mardi "l'ouverture de discussions" sur l'avenir de l'entreprise avec tous les syndicats, et demandé que "cessent" les négociations "entamées avec les seules organisations syndicales de pilotes" sur le réseau domestique.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent