Un gendarme est décédé du Covid-19, le premier en France

Un gendarme est décédé du Covid-19, le premier en France

CORONAVIRUS - Un gendarme est décédé des suites de l'épidémie de covid-19 à son domicile à la caserne de Maisons-Alfort, dans le Val-de-Marne. C'est le premier dans la profession, selon la gendarmerie nationale.

Ils sont en première ligne, eux aussi. Mercredi 25 mars, Patrick G. est décédé des suites de l'épidémie de Covid-19. La gendarmerie nationale a annoncé ce jeudi la mort, à son domicile, de ce sous-officier âgé de 51 ans.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières infos sur l'épidémieA quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Il n'était pas en contact avec le public

Ce gendarme, marié et père de trois enfants, habitait au sein de la caserne de Maisons-Alfort, dans le Val-de-Marne. Il était en arrêt maladie, confiné depuis quelques jours pour suspicion de Covid-19. Mercredi, son état s'est brusquement aggravé et la mort est survenue sans prévenir, sans qu'il n'y ait eu le temps d'être hospitalisé.

La gendarmerie a bien indiqué qu'il n'était pas en contact avec le public et que les circonstances dans lesquelles il est tombé malade ne sont pas connues à ce jour. Depuis hier, toutes les personnes ayant été en contact avec lui au sein de la caserne - l'une des plus importantes d’Île-de-France - sont en train d'être recensées.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Le plan Alerte enlèvement levé dans les Vosges pour Mia, 8 ans, toujours recherchée

"60 à 70% des victimes" britanniques de la troisième vague étaient-elles vraiment "vaccinées" ?

"Absolument impudique" : Vianney fâché par la couverture d’un magazine people

REVIVEZ - PSG-Bayern Munich (0-1) : malgré la défaite, Paris verra à nouveau les demies

Pfizer, Moderna… Et si vous ne pouviez bientôt plus choisir votre vaccin contre le Covid-19 ?

Lire et commenter