Paris : le Printemps Haussmann obtient le feu vert de la justice pour rouvrir ses portes

Après deux mois et demi de confinement, le Printemps Haussmann reprendra ses activités jeudi. En coulisses, ce grand magasin met en oeuvre des mesures rigoureuses pour assurer la sécurité des visiteurs et des collaborateurs.
Social

RÉOUVERTURE - Le Printemps Haussmann a été autorisé à rouvrir ses portes par une décision du tribunal administratif. Celle-ci suspend l'arrêté de fermeture du grand magasin parisien émis au mois de mai par la préfecture de police.

L'AFP a appris ce mardi de sources concordantes que le tribunal administratif avait suspendu l'arrêté de fermeture du grand magasin parisien Printemps Haussmann émis par la  préfecture de police mi-mai. Le magasin "rouvrira donc ses portes dès jeudi 28 mai à 11h".

"Cette décision positive va permettre au navire amiral des magasins Printemps de reprendre son activité, en mettant en oeuvre des mesures sanitaires rigoureuses destinées à assurer la sécurité des visiteurs et collaborateurs du grand magasin", s'est félicitée l'enseigne dans un communiqué, précisant que ses activités de restauration ne reprendront pas, n'étant "pas encore autorisées à le faire".

Plusieurs autres centres commerciaux encore fermés à Paris

Le tribunal administratif a estimé que le Printemps "est fondé à soutenir que la surface commerciale utile doit être déterminée au regard, d'une part, de l'îlot  'maison' et, d'autre part, des deux îlots 'homme/femme' et qu'aucune de ces deux entités n'excède 40.000 m²". "En cumulant leurs surfaces pour le calcul de la surface commerciale utile", estime encore la justice, "le préfet de police a porté une atteinte grave et manifestement illégale à la liberté d'entreprendre et à la liberté du commerce et de l'industrie".

Toute l'info sur

Coronavirus : l'impact économique de la pandémie

"On s’attend à un raz- de-marée" : comment Pôle emploi peut faire face à la vague de chômeurs ?

L'arrêté du préfet de police de Paris avait été émis en application de la décision gouvernementale empêchant les centres commerciaux de plus de 40.000 m² de rouvrir en Île-de-France en raison de risques sanitaires persistants. Le 7 mai, le ministre de l'Économie Bruno Le Maire avait précisé que ces grands centres commerciaux pourraient rouvrir le 11 mai  "en accord avec les préfets, sauf en Île-de-France".

Jusqu'au 10 juillet prochain, date de la fin prévue de l'état d'urgence sanitaire, plusieurs centres commerciaux sont encore fermés, notamment à Paris les Galeries Lafayette dans le quartier du boulevard Haussmann, le Forum des Halles et Italie 2, ou encore Aéroville dans le Val d'Oise et la Part-Dieu à Lyon.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent