Un militaire français est mort des suites de ses blessures après un accident lors d'une opération au sud Liban

Social

DRAME - Ce mardi 28 mai, on a appris qu'un chasseur de 1ère classe au sein du 501e régiment de chars de combat de Moumelon-le-Grand dans la Marne est décédé. Le jeune homme âgé de 23 ans avait été blessé en opération au sud Liban, en février 2018. Il a succombé à ses blessures "causées lors de son accident dans l'accomplissement de sa mission", le 21 mai dernier.

La liste des soldats décédés en opération s'alourdit. Erwan Potier, 1ère classe au sein du 501ème régiment de chars de combat situé à Mourmelon-le-Grand dans la Marne est décédé, le 21 mai dernier, indique un post Facebook, publié sur le compte du régiment. Le 12 février 2018, alors qu'il était en opération au sud Liban au sein du contingent français de la FINUL (ONU) dans le Spanbatt, il avait été très grièvement blessé lors d'un accident en véhicule blindé léger. 

"Après avoir courageusement lutté pendant de nombreux mois, il succombe le 21 mai 2019", indique le communiqué. L'armée souligne un homme au caractère "toujours volontaire" dont les "chefs comme ses pairs saluent en lui le soldat très professionnel, le camarade attachant et le frère d’armes fidèle". 

Après son accident, le jeune homme avait été "rapatrié dans un avion médicalisé pour être admis en service de réanimation de l'hôpital militaire à Percy, puis, transféré dans un établissement spécialisé en juin 2018", peut-on encore lire dans ce communiqué qui détaille les états de service du jeune homme et les nombreuses distinctions qu'il a reçu au cours de sa courte carrière. Un hommage militaire doit lui être rendu au 501e régiment de chars de combat, ce mercredi 29 mai. Selon l'Union, il recevra la médaille militaire à titre posthume.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter