Espionnage : comment la Chine cible l'Hexagone

Social
DirectLCI
JT 20H - Les services de renseignement français ont révélé une pratique d'espionnage international orchestrée par le ministère chinois de la sécurité d'État.

Plus de 4.000 Français, jeunes cadres dans des secteurs stratégiques, diplômés d'écoles prestigieuses ou encore hauts fonctionnaires de l'État, auraient été approchés par les services secrets chinois. Tout commence en général par un simple message sur les réseaux sociaux, notamment LinkedIn. Leur méthode est bien rodée. Leur objectif, récolter un maximum d'informations sur l'économie française. 


Selon la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) et la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE), le gargantuesque ministère chinois de la Sécurité d’Etat et son armée de 200.000 agents auraient créé des avatars numériques, c’est-à-dire des faux profils, environ 500, dans le seul but de contacter des salariés français.

Un voyage tout frais payé en Chine

Ces contacts professionnels proposent d’abord à leur cible de fournir des notes contre une petite rétribution, dont les factures sont conservées bien précieusement. Puis la cible est conviée, tous frais payés, à participer à une conférence en Chine dans son domaine de compétences, ou pour rencontrer un potentiel client. Des photos "compromettantes" sont alors prises. La victime n’a alors plus que le choix de collaborer si elle veut éviter d’être dénoncée à la France. 

Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 20H du 23/10/2018 présenté par Gilles Bouleau sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 20H du 23 octobre 2018 des reportages sur l’actualité politique économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Le 20h

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter