Face aux critiques, Decathlon renonce finalement à commercialiser son "hijab de running" en France

Social

POLÉMIQUE - Après avoir tenté d'expliquer sa démarche tout au long de la journée, Décathlon a finalement rendu les armes. La marque française de sport a annoncé l'abandon de la commercialisation d'un hijab pour la course à pied.

La marque Décathlon a dû plier face à la polémique. L'"hijab de running" de sa filiale Kalenji ne sera finalement pas disponible dans ses rayons en France. "Nous prenons effectivement décision, en toute responsabilité, en ce mardi soir de ne pas commercialiser à l'heure qu'il est ce produit en France", a annoncé ce mardi le directeur de la communication de l'enseigne sportive, Xavier Rivoire,  sur RTL.

Ce hijab à destination des femmes exerçant la course à pied a été conçu en collaboration avec les équipes marocaines. Actuellement déjà en vente au Maroc, la marque souhaitait la proposer prochainement dans ses enseignes françaises.

Lire aussi

Mais à peine annoncée, la nouvelle a créé un tollé. De nombreux internautes s'en sont pris violemment à la marque sur les réseaux sociaux et ont appelé à son boycott. Certains hommes et femmes politiques ont également fait part de leur opposition à la vente de cet article de sport.

A coup de communiqué et de tweets, Decathlon a défendu sa démarche tout au long de la journée. En vain. La marque n'est pourtant pas la première à proposer ce vêtement à ses clientes. Nike propose déjà son "hijab de running" depuis un an. A l'époque, la marque américaine avait elle-aussi dû faire face à une vague de protestations.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter