Fichage à Force ouvrière : le secrétaire général Pascal Pavageau démissionne

Fichage à Force ouvrière : le secrétaire général Pascal Pavageau démissionne

Social
DirectLCI
DÉMISSION - Pascal Pavageau, le secrétaire général du syndicat Force ouvrière, a annoncé sa démission à l'AFP. Il était fragilisé depuis plusieurs jours après la révélation du fichage illégal des cadres du syndicat.

Le secrétaire général de Force ouvrière (FO), Pascal Pavageau, a quitté ses fonctions ce mercredi matin. "Je démissionne", a déclaré à l'AFP le leader syndical, accusé d'être impliqué dans une affaire de fichage illégal des cadres de l'organisation, révélée par le Canard enchaîné. Il avait pris la tête du syndicat en avril 2018.


Ces notes, diffusée une semaine avant cette démission, auraient été rédigées par des proches du nouveau secrétaire général quand il faisait campagne. 126 cadres du syndicat y sont qualifiés d'"ordure" ou de "bête", et certains font l'objet de commentaires sur leur orientation politique ou sexuelle.

Il demande ironiquement à ses "camarades" d'être "fiers du mal" qu'ils lui ont "fait ainsi qu'à l'organisation"

"Pour l'ensemble de ces documents et ces erreurs de fonctionnement qui ternissent l'image de notre organisation ainsi que mes actions, je vous présente sincèrement mes excuses", écrit Pascal Pavageau dans un courrier dont l'AFP a obtenu copie. "Visiblement, la cabale ne s'arrêtera pas là. Je savais qu'en acceptant le mandat de secrétaire général, tous mes actes seraient passés au crible, mais jamais à ce point", écrit-il.


L'ex-secrétaire général adresse un réquisitoire contre les "camarades", à qui il demande ironiquement d'être "fiers du mal" qu'ils lui ont "fait ainsi qu'à l'organisation, en choisissant de faire passer vos intérêts personnels, votre petit pouvoir ou votre aigreur avant tout". "J'ai résisté tant que j'ai pu, j'ai revendiqué chaque jour de ma vie, je n'ai pas su reconquérir", conclut-il dans ce courrier, qui sera son unique expression publique.

En vidéo

FO : Pascal Pavageau poussé vers la sortie

Le sort du syndicaliste était de plus en plus incertain à mesure que se rapprochait la réunion de la direction élargie de Force ouvrière, qui a eu lieu mercredi matin à Paris dans le sillage de cette affaire de fichage. Dès le vendredi, le secrétaire général de la fédération FO de la métallurgie, Frédéric Homez, avait appelé à la démission de Pascal Pavageau après la diffusion des notes.  


Neuf des quatorze membres du bureau confédéral, l'instance suprême de FO, se sont réunis lundi en l'absence de Pascal Pavageau, qui avait souhaité annuler la réunion, ainsi que celle de ce mercredi, qui réunit les 35 membres de la commission exécutive du syndicat. "Une large majorité au sein de la Commission exécutive souhaite sa démission, à 3-4 exceptions près", avait assuré avant la réunion un des membres de la direction de FO. Pascal Pavageau a précisé mercredi matin qu'il adresserait un courrier à tous les membres du Comité confédéral national (CCN), le "Parlement" du syndicat, pour les en informer.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter