Gilets jaunes : plusieurs organisateurs de manifestations abandonnent

Social
MOUVEMENT - Dans plusieurs villes, notamment Tarbes (Hautes-Pyrénées), Dinan (Côtes-d'Armor) ou Montbrison (Loire), des organisateurs du mouvement des "gilets jaunes" ont jeté l'éponge, faute d'autorisation ou par peur de débordements.

À la veille du mouvement des "gilets jaunes", qui doit occasionner des manifestations et des blocages partout en France ce samedi 17 novembre, plusieurs rassemblements prévus ont été annulés. A Dinan, à Tarbes ou encore à Montbrison, des initiateurs ont préféré se retirer, faute d'autorisations ou par peur de débordements.

Mercredi, à Dinan (Côtes-d'Armor), les "gilets jaunes" qui prévoyaient de "paralyser la ville" ont annoncé l'annulation du blocage, rapporte Le Télégramme. "Pour la manifestation, on a fait des demandes en préfecture, qui nous a renvoyés vers les mairies. On a déposé des courriers dans les mairies de Léhon, Taden et Quévert mais nous nous sommes déchargés légalement mardi soir. On préfère arrêter : on ne peut pas prendre le risque de l’illégalité, avec de la prison et des amendes au bout. On a des familles", explique l'une des ex-organisatrices. En effet, toute manifestation déclarée doit mentionner le nom des organisateurs, qui se retrouvent responsables juridiquement en cas de débordement. Le groupe Facebook qui prévoyait ce blocage de Dinan a quant à lui été fermé.

"Le 17, chacun fait ce qui lui plaît"

Le même cas de figure se pose à Tarbes, dans les Hautes Pyrénées. Plusieurs organisatrices de la manifestation de samedi ont retiré la demande d'autorisation déposée en préfecture, rapporte RTL. "Nous avons procédé à notre retrait d'engagement auprès de la préfecture, ainsi que des services de police", ont-elles écrit mercredi sur la page Facebook de l'événement. "Nous ne voulons prendre aucun risque. À partir de demain, nous ne sommes plus responsables de rien. Donc le 17, chacun fait ce qui lui plaît", ont affirmé les trois "gilets jaunes", qui racontent avoir pris cette décision après une réunion avec le directeur de la sécurité publique, le chef de la police de la ville et les services de renseignements.

En vidéo

VIDÉO - Bouches-du-Rhône : les gilets jaunes s'activent aux derniers préparatifs du 17 novembre 2018

À Montbrison, dans la Loire, les "gilets jaunes" se sont aussi mis en retrait, raconte Le Progrès. Les trois organisateurs invoquent cette fois "une intention manifeste de nous empêcher d’organiser la manifestation que nous projetons le 17 novembre", comme ils l'indiquent dans un mail adressé aux municipalités de Montbrison et Savigneux ainsi qu’au cabinet du Préfet de la Loire. Ils prévoient de transformer le blocage en simple "distribution de tracts". 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La colère des Gilets jaunes

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter