Manifestante grièvement blessée à Nice : Geneviève Legay a quitté les urgences et manifestera quand elle "ira mieux"

Social

Toute L'info sur

La colère des Gilets jaunes

ÉTAT DE SANTÉ - Après sa grave blessure à la tête le 23 mars dernier à Nice lors de l'"acte 19" des Gilets jaunes causée par un "policier isolé", la militante d'Attac Geneviève Legay a quitté les urgences pour un service de convalescence du CHU de Nice. Selon sa sœur, la femme de 73 ans manifestera de nouveau quand elle "ira mieux".

Dix jours après avoir été grièvement blessée par "un policier isolé" à Nice lors d'une mobilisation de Gilets jaunes, la militante d'Attac Geneviève Legay a quitté les urgences et les soins intensifs de l'hôpital Pasteur pour être transférée dans un service de convalescence du CHU, selon France Bleu Azur. Toujours selon le média local, "son état ne préoccupe plus les médecins au point de la maintenir dans une unité de soins intensifs". 

Elle souffrirait néanmoins de maux de tête et serait dans un état de grande fatigue, a confié la famille à France Bleu Azur. "Elle est très très fatiguée et elle a mal partout", a indiqué Anne-Marie, la sœur de Geneviève Legay, qui précise qu'elle bénéficie de "traitements antidouleur très importants". "Quand elle ira mieux, je pense que vous la retrouverez dans les manifestations. C’est son combat. C’est une battante", conclut sa sœur cadette.

Lire aussi

Vendredi dernier, le procureur de la République de Nice avait indiqué que la manifestante avait été poussée par un "policier isolé et dépourvu de bouclier", ajoutant l'ouverture d'une information judiciaire. Le policier impliqué s'était exprimé par la voix de son avocat le 31 mars dernier, exprimant ses "plus sincères regrets quant aux conséquences de l’intervention des services de police causées sur la personne de Madame Geneviève Legay et aux blessures qu’elle a subies à cette occasion."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter