Gilets jaunes : ce qui vous attend ce samedi 15 décembre en régions

Social
SOCIAL - Un mois après le début de leur mouvement, les Gilets jaunes ont l'intention de battre le pavé une nouvelle fois ce samedi. De Bordeaux à Marseille en passant par Lille, inventaire - non-exhaustif - des rassemblements prévus.

Les mesures dévoilées lundi par le chef de l'Etat n'auront pas suffi. Des milliers de Gilets jaunes sont une nouvelle fois attendus ce samedi aux quatre coins du pays, bien décidés à infléchir la politique du gouvernement. "C'est le moment où justement il ne faut pas lâcher (...). On doit continuer", a exhorté jeudi Eric Drouet, un des initiateurs du mouvement, dans une vidéo sur Facebook. "Ce que Macron a fait lundi, c'est un appel à continuer parce qu'il commence à lâcher quelque chose et, venant de lui, c'est inhabituel." 


Les initiateurs du mouvement réclament désormais un référendum sur quatre propositions, notamment l'instauration d'un référendum d'initiative citoyenne et la baisse des taxes sur les produits de première nécessité. Des propositions qui devraient figurer en première ligne des rassemblements prévus ce weekend. LCI fait le point sur ce qui vous attend en région.

Dans le Nord

A Lille, le mouvement du gilet jaune s'organise à nouveau après le discours d'Emmanuel Macron. Une page d'événement Facebook appelée "Acte V : la Résistance lilloise" invite à mettre en place des actions du 14 au 18 décembre 2018 dans l'agglomération lilloise, comme "des blocages de parking, de gares, d'Euralille (un quartier d'affaires, ndlr), de cars Macron, ou encore du métro". 


Une "marche hebdomadaire" pourrait aussi être engagée. A noter qu'une manifestation est déjà prévue samedi 15 décembre au départ de la place de la République à 13h30.

En Provence

A Marseille, les Gilets jaunes sont attendus une nouvelle fois entre la Canebière et le Vieux-port. Du côté de Fos-sur-Mer, des centaines de grévistes vont encore l'accès aux dépôts pétrolier à l'appel de la CGT. Une marche doit avoir lieu à Arles tandis que'une autre prendra, selon La Provence, la direction Avignon, Orange puis Paris. L'idée vient d'une figure locale du mouvement : José Manrubia. Avec une dizaine de Gilets jaunes prêts à le suivre et une pétition sous le bras, il espère arriver le 12 janvier dans la capitale. 


À noter que dans les Alpes-de-Haute-Provence, de Digne-les-Bains à Manosque, en passant par Sisteron, Peyruis, Saint-Auban et Forcalquier, les ronds-points seront probablement encore bloqués.

En Isère

En Isère, les Gilets jaunes préparent différentes actions ce samedi 15 décembre, avec notamment des opérations péage gratuit ou encore le blocage de zones commerciales. Près de Grenoble, un rassemblement est prévu au carrefour de Meylan à 9h samedi. Des rassemblements sont également prévus à l'Isle-d'beau et Saint-Quentin-Fallavier pour entamer une "opération péage gratuit". La zone de fret de Saint-Quentin-Fallavier pourrait également être concernée.

En Gironde

Plusieurs points de blocages sont déjà annoncés en Gironde, comme à Langon, où les Filets jaunes sont "toujours présents sur le rond-point du Sauternais", selon Sud Ouest. Une marche citoyenne devrait avoir lieu ce samedi à partir du parc des Vergers, à Langon, à 13h30. Le rond-point de la Garosse, à Saint-André-de-Cubzac, devrait aussi être "occupé" ce samedi. "Des opérations escargots sont prévues sur l'A10 et la N10", indique d'autre part le quotidien.

Je n'ai pas envie de revoir ce que j'ai vu samedi dernierAlain Juppé

À Bordeaux, la municipalité espère une journée plus calme que la semaine passée. Face à une trentaine de Gilets jaunes réunis jeudi soir à la mairie, Alain Juppé a demandé un geste aux contestaires. Objectif ? Ne pas revoir les scènes du week-end précédent, quand les manifestations ont dégénéré en affrontements et où des pillages ont eu lieu. Un rassemblement doit malgré tout avoir lieu à 13h, place de la Victoire, ainsi qu'un autre à 14h00 place de la Bourse, selon France 3.

En vidéo

Gilets jaunes : à Bordeaux, les commerçants se disent proches de la catastrophe

En Savoie

En Savoie, toujours selon France 3, un rassemblement est prévu ce samedi à partir de 10h à Chambéry, sur la place des Elephants. Les blocages devraient plus avoir lieu en Haute-Savoie. D'après la chaîne de télévision, "les gilets jaunes ont rendez-vous à 10h à leur quartier général aux abords du rond-point de la Ravoire à Pringy pour déterminer leurs actions du jour". France 3 évoque une éventuelle opération escargot en direction de Chambéry, ainsi que des opérations péage gratuit à Annecy-Nord, Allonzier-la-Caille, et Saint-Martin-de-Bellevue.

En Saône-et-Loire

"On ne lâche rien, l'acte 5 aura bien lieu samedi", affirment les Gilets jaunes de Montceau-les-Mines (Saône-et-Loire), selon qui "la propagande gouvernementale ne passera pas". Pierre-Gaël Laveder, porte-parole du mouvement dans la ville, insiste : "Nous savons que plusieurs syndicats commencent à se réveiller, dockers, cheminots, agents des impôts, industrie locale. Samedi pourrait être un grand jour."

Dans le Puy-de-Dôme

En lieu et place de cet "Acte V", des "gilets jaunes" du Puy-de-Dôme organiseront dimanche une "marche citoyenne" dans les rues de Clermont-Ferrand, au lieu de samedi comme partout en France, en raison notamment d'un match de rugby à domicile, a-t-on appris auprès des organisateurs. "Nous pensons qu'il est injuste de demander aux gens de choisir entre cet évènement et celui des gilets jaunes", écrivent les organisateurs dans un communiqué publié sur Facebook.


"Le but de cette marche n'est pas de troubler l'ordre public, ni d'embêter les Clermontois. On ne veut pas polémiquer, ils ont le droit d'aller au match s'ils le souhaitent. Et il y a aussi des personnes qui travaillent le samedi et qui n'ont pas pu venir les fois précédentes", ajoutent à l'AFP Aline, Sébastien et Melissandre, qui coordonnent la manifestation. De même, le groupe de motards chargé de la sécurité des manifestations sera également absent samedi en raison de l'organisation de "leur fête du Père Noël".


Selon lui, organiser une manifestation un dimanche est aussi "un pied de nez" au gouvernement qui veut "empêcher les manifestations de se tenir samedi par des appels douteux à la peur". "On veut montrer qu'on va continuer à se mobiliser, et pas uniquement sur un seul jour", explique un organisateur. Le parcours de la marche a été déposé à la préfecture. Elle débutera place du 1er Mai, située près du Stade Michelin, et prendra la direction de la préfecture du Puy-de-Dôme, en centre-ville, avant de faire demi-tour. Plus de 1.000 personnes sont attendues dimanche selon les organsateurs.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La colère des Gilets jaunes

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter