Gilets jaunes : le doute persiste autour de la cagnotte pour les blessés lancée par Eric Drouet

Social
MAGOT - Alors que la cagnotte lancée par Eric Drouet pour venir en aide aux Gilets jaunes blessés en marge des manifestations a été clôturée dimanche 31 mars, le doute persiste autour de l'utilisation qui sera faite des quelques 150.000 euros récoltés.

La cagnotte avait, depuis le début, une date de péremption. Lancée le 9 janvier par Eric Drouet sur PayPal, la levée de fonds "officielle pour les blessés Gilets jaunes" est terminée depuis ce dimanche 30 mars. Mais l'arrêt des dons ne rime pas avec l'arrêt des problèmes. Ce lundi, le doute persiste autour de l'utilisation qui sera faite des 150.405 euros récoltés sur la plateforme.


En mars, déjà, cette cagnotte était au cœur de vifs échanges. Comme LCI l'expliquait alors, la page principale regroupant des Gilets jaunes blessés disait n’avoir "rien reçu à ce jour des différentes cagnottes" qui ont été créées pour les soutenir, ciblant explicitement Eric Drouet. Celui qui est à l'initiative du premier "acte" répondait alors qu'une association était "en train d'être créée" mais qu’elle ne pouvait se faire " du jour au lendemain". Des propos réitérés ce lundi, alors que la passe d'armes s'intensifie sur les réseaux sociaux. 

"Mr Drouet vous vous défilez..."

Tout comme le mois dernier, c'est la page "France blessée" qui s'interroge sur l'avenir de cette somme. L'équipe, menée notamment par le Gilet jaune blessé Antonio, est notamment à l'initiative de la "marche blanche" organisée dans la capitale lors du douzième "acte" de la contestation, le 2 février. Dans une publication sur Facebook, elle s'étonne du manque d'information autour de la cagnotte lancée par Eric Drouet. Assurant que "non, ceci n'est pas un poisson d'avril", le groupe a publié un post pour réclamer "des réponses claires". 

Comme à son habitude, le principal concerné a donc répondu en "live". Car si l'équipe de blessés s'inquiète, c'est aussi le cas d'autres Gilets jaunes. Sur Facebook, un internaute lui pose la question en direct. "Faut laisser le temps", a répondu Eric Drouet depuis le siège de son camion. Et d'ajouter qu'un huissier aurait été trouvé pour recevoir la somme et la gérer. Avant de préciser qu'un autre collectif constitué de Gilets jaunes blessés devrait le "recontacter" dans la soirée. Selon lui, cette nouvelle association serait même directement en contact avec David Dufresne, le journaliste qui traque les violences policières. Si le routier décrit cette perspective comme une "très bonne chose", l'information a été fermement démentie par David Dufresne, auprès de LCI : "Hors de question pour moi de m'impliquer dans la moindre cagnotte, ce n'est pas mon rôle."


Eric Drouet indique toutefois avoir un "plan B", dans le cas où l'association n'aboutirait pas dans ses démarches. "Il y a des solutions avec les associations déjà existantes, comme la Croix Rouge, qui pourrait créer une branche spéciale pour les blessés des Gilets jaunes."


Quoi qu'il en soit, cette levée de fonds aura fait couler beaucoup d'encre, et créé de nombreux problèmes au sein de manifestants qui luttaient jusque-là côte à côte. De quoi pousser Éric Drouet à avouer, à contre-cœur, qu'il regrette l’initiative. "Si j’avais su, je ne l’aurais pas fait", s'exaspère-t-il aujourd'hui. Et de conclure, fataliste : "C’était une bonne idée mais l’argent attire les cons."

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La colère des Gilets jaunes

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter