Gilets jaunes : "Ce week-end, c'était trop", plusieurs cagnottes lancées en soutien aux forces de l’ordre

Social
CONTRE-CAGNOTTE - Des cagnottes en soutien aux forces de l'ordre blessées au cours du mouvement des Gilets jaunes ont été lancées ce mardi. Parmi elles, celle du président de la région PACA, Renaud Muselier, rencontre un franc succès.

Jusqu’à présent, les cagnottes en ligne servaient à offrir un cadeau à un ami, réaliser un projet collaboratif, ou aider une personne en détresse. Désormais, elles sont devenues le lieu d’une bataille des soutiens. Pour répondre au succès de la levée de fonds pour Christophe Dettinger, l’ancien boxeur qui a agressé des gendarmes samedi dernier, des cagnottes ont été créés ce mardi 8 janvier afin d'encourager les forces de l’ordre.

Parmi les cagnottes, celle de Renaud Muselier, élu Les Républicains, connait un franc succès. Nommée "soutien aux forces de l’ordre", elle a d’ores et déjà dépassé la barre des 80.000 euros récoltés. Le président de la région PACA admet clairement avoir voulu répondre à une cagnotte qu’il juge "insupportable". Sur LCI, il explique sa démarche : "C’est l’initiative (…) d'un citoyen qui ne peut plus supporter de voir des images d'une France qui se transforme en ZAD."


Sur Leetchi, le site de récolte de dons,  l’objectif symbolique est explicite, mais celui financier l’est moins. Dans la description, l’élu n’explique pas où ira l’argent collecté, mis à part "défendre les valeurs fondamentales de la France qui sont inscrites sur le fronton de nos Mairies: Liberté, Egalité, Fraternité !" Renaud Muselier a tout de même précisé à LCI que "l'argent qui sera récupéré ira directement à l'Association des forces de l'ordre victimes d'agressions et de blessures". Selon lui, "plus de 1050" pompiers, gendarmes ou policiers ont été blessées au cours des manifestations de Gilets jaunes. 

Trois autres cagnottes ont également été lancées. L’une en "soutien aux CRS" atteint 630 euros, une autre est clairement nommée "contre-cagnotte" et a récolté près de 835 euros. Enfin, sur Gofundme, un site de "financement participatif", Bruno Pomart a monté une "campagne de financement au profit des gendarmes et policiers nationaux ou municipaux". Le co-fondateur du RAID ne récolte pour le moment que 720 euros.


Avec 80.000 euros collectés en quelques heures, c’est donc l’initiative de Renaud Muselier qui cartonne. Et devient le symbole du soutien de la population aux forces de l’ordre. Quelques 3.000 personnes ont participé, donnant en moyenne 27 euros par donateurs. En comparaison, sur la "cagnotte officielle en soutien à Christophe Dettinger", désormais clôturée par la plateforme, la moyenne était de 14 euros par participant. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La colère des Gilets jaunes

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter