Gilets jaunes : les entreprises alertent sur l'impact économique des blocages

Gilets jaunes : les entreprises alertent sur l'impact économique des blocages

CONSÉQUENCES - Les actions menées par les Gilets jaunes durant ces derniers jours ont sévèrement impacté les commerces des zones d'activités et ceux des centre-villes. Les organisations patronales s'en alarment.

Depuis samedi, les Gilets jaunes opèrent partout en France. Blocages, opérations escargots ou encore rassemblements... La circulation automobile s'est trouvée impactée sur de nombreux axes, notamment en province. Les manifestants ont notamment bloqué des zones d'activité commerciale et des centre-villes, pénalisant de fait l'économie commerçante.

Toute l'info sur

La colère des Gilets jaunes

Un manque à gagner très important

Le Conseil du commerce de France appelle ainsi le gouvernement à "prendre des mesures nécessaires pour rétablir l'accès aux commerces". Selon Willam Keoberlé, patron de la Fédération française de la parfumerie sélective et de la Fédération européenne des parfumeurs détaillants, les actions des Gilets jaunes ont fortement pesé sur les chiffres d'affaires de certains commerces. "Les commerçants ont d’ores et déjà subi samedi une baisse de chiffre d’affaires comprise entre 20% et 50%, voire près de 75% pour certaines enseignes", dit-il dans un communiqué. La grande distribution n'est pas épargnée : sur la journée de samedi 17 novembre, la grande distribution a enregistré une perte de 35% de son chiffre d'affaires, selon une étude de la société Nielsen.

Carrefour notait une "journée compliquée" pour ses employés, tandis qu'Auchan dénombrait un certain nombre de ses hypermarchés fermés à travers la France. Quant à Système U, le porte-parole annonçait déjà "des conséquences sur le chiffre d'affaires" et un effet "négatif important" malgré des reports sur les enseignes de proximité. 

Lire aussi

Samedi, Total dénombrait 70 stations-service bloquées sur 3500 en milieu d'après-midi. La Confédération des petites et moyennes entreprises, la CPME appelle, quant à elle, à l'apaisement, tout en faisant état de son inquiétude et de l'exaspération de certaines entreprises "face à la flambée du coût des carburants". Craignant des débordements, l'organisation ne s'est pas mobilisée avec Gilets jaunes. Néanmoins, elle a tenu à alerter sur les conséquences pour les artisans, TPE et PME. "Nous n’accepterons pas que les entreprises soient doublement pénalisées et fassent les frais d’une situation dont elles ne sont en rien responsables", peut-on lire dans un communiqué de presse. Et l'organisation de "réclamer un geste fort du gouvernement sous forme d’un moratoire stoppant l’application des nouvelles augmentations de taxes sur les carburants, prévues en janvier prochain".

Le patronat appelle à ne pas "bloquer" l'économie

En vidéo

Rivesaltes : des commerçants contre le blocage des gilets jaunes

Face à ces conséquences, les organisations professionnelles et patronales ont appelé, ce lundi à l'"apaisement" dans le conflit opposant les Gilets jaunes au gouvernement, estimant que l'"exaspération" des manifestants ne devait pas conduire à un "blocage de l'économie". "De nombreuses entreprises commencent à percevoir les conséquences des différentes initiatives de blocages mises en place depuis ce week-end", a souligné dans un communiqué le Medef, principale organisation patronale française qui appelle les pouvoirs publics à tout faire pour ne pas entraver l'économie française. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Le variant Omicron "pourrait représenter une menace pour la reprise" économique, selon l'OCDE

VIDÉO - Los Angeles : le fiasco de "The One", la maison la plus chère du monde

Covid-19 : plus de 10.000 patients hospitalisés, "la situation est en train de s'aggraver", annonce Olivier Véran

Pots entre collègues, cantine d'entreprise... Ce que préconise le gouvernement pour les repas au travail

"Je ne suis plus le journaliste, l'écrivain, je suis candidat", affirme Eric Zemmour sur TF1

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.