Gilets jaunes : de François Hollande à Cyril Hanouna... élus, syndicats et people appellent au calme

Gilets jaunes : de François Hollande à Cyril Hanouna... élus, syndicats et people appellent au calme

Social
SOCIAL - A la veille d'une nouvelle journée de manifestation, plusieurs personnalités en appellent au calme. Des élus, des syndicats mais aussi des people.

Des politiques et des syndicalistes, mais aussi des people ou des Gilets jaunes : les appels au calme se multiplient ces dernières heures sur les réseaux sociaux, à la veille d’une nouvelle journée de manifestation qui fait craindre de graves débordements.

 

Cet élan est parti de l’Elysée, puisque Emmanuel Macron a demandé mercredi "aux forces politiques et syndicales, au patronat de lancer un appel clair et explicite au calme", selon le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux, à la sortie du conseil des ministres. Et de préciser : "Le moment que nous vivons n’est plus à l’opposition politique, mais à la République". Rebelote, peu après dans la bouche d'Edouard Philippe qui s'exprimait à l'Assemblée nationale, lançant "un appel à la responsabilité de tous les acteurs du débat public, responsables politiques, responsables syndicaux, éditorialistes, citoyens". Ce vendredi, Matignon s'est également fendu d'une vidéo, mise en ligne sur les réseaux sociaux, pour rappeler que "manifester est un droit". Mais que "manifester, ce n'est pas casser."

"Dans le calme et la sérénité"

Cet appel a semble-t-il été entendu. En tout cas dans les rangs de nombreux élus : Depuis trois semaines, les Françaises et les Français expriment leur colère (...) Si nous comprenons cette colère, nous condamnons en revanche fermement les dégradations et les violences qui depuis trois semaines abîment notre pays", ont affirmé les députés socialistes. Le président du groupe LR à l'Assemblée Christian Jacob a aussi demandé "à ce qu'aucun acte de violence sur les personnes et sur les biens ne puisse être commis". Le groupe communiste de l'Assemblée a à son tour appelé à ce que les manifestations se déroulent "dans le calme et la sérénité".


Les sept principaux syndicats - CFDT, CGT, FO, CFE-CGC, CFTC, l'Unsa et la FSU - ont en outre dénoncé "toutes formes de violences dans l'expression de revendications" des "gilets jaunes". "Dans la période si grave que traverse la France, j'appelle chacun à la mesure et au refus de toutes les formes de violences. Elles engendreraient les pires dérives dont la République serait la première victime", a écrit l'ancien président de la République François Hollande. "L'appel au calme lancé par toutes les organisations syndicales de notre pays témoigne de cet esprit de responsabilité", a ajouté l'ancien dirigeant socialiste.

Cyril Hanouna, Thierry Lhermitte ou l'ex-Miss France Sonia Rolland

Côté people, aussi, ont se mobilisent. Cent-soixante-quinze citoyens dont des personnalités comme Cyril Hanouna, Thierry Lhermitte ou l'ex-Miss France Sonia Rolland ont lancé vendredi un appel au calme sur le site du Parisien. "En ce moment où chacun retient son souffle dans la perspective de ce qui pourrait arriver ce samedi, nous disons solennellement: cela doit s’arrêter et le dialogue doit prendre le relais", lancent les signataires. On compte parmi eux le philosophe Bernard-Henri Lévy, les ex-PDG Henri de Castries, Maurice Lévy et Jean-Marc Janaillac, l'avocat Jean-Pierre Mignard, le démographe Hervé Le Bras, le président du Festival de Cannes Pierre Lescure, les journalistes Guillaume Durand, Bruno Masure, Aida Touihri. La comédienne Muriel Robin a, elle aussi, lancé un appel au calme jeudi. "Même si je comprends la colère, j'appelle au plus grand calme pour samedi. La colère, oui. La violence, non !" 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La colère des Gilets jaunes ne s'éteint pas

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter