Gilets jaunes : la cagnotte pour les forces de l'ordre blessées a dépassé le million d'euros

Social
SECURITE - La cagnotte en ligne en soutien aux forces de l'ordre blessées lors des manifestations des Gilets jaunes, lancée mardi 8 janvier par le président LR de la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur Renaud Muselier a dépassé ce jeudi en tout début d'après-midi le million d'euros collectés.

La cagnotte en soutien à l'ancien boxeur Christophe Dettinger avait été clôturée mardi 8 janvier bien avant l'heure en raison d'une enquête pour violences sur personne dépositaire de l'autorité publique dont il faisait l'objet. Le montant alors affiché avoisinait les à 120 000 euros environ. 


Jeudi 10 janvier, la cagnotte en ligne pour les forces de l'ordre blessées lors des manifestations de Gilets jaunes lancée ce mardi par le président LR de la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur Renaud Muselier et qui est, elle, toujours ouverte, a dépassé en tout début d'après-midi le million d'euros collectés.


Cette cagnotte avait été lancée sur la plateforme en ligne Leetchi en réaction à celle créée en soutien à l'ex-boxeur Christophe Dettinger, soupçonné d'avoir agressé deux gendarmes à Paris samedi, et qui doit être jugé pour ces faits le 13 février.

À 14h53 le 10 janvier, 1.056.653,58 euros avaient été récoltés, de la part de 38.682 donateurs - soit une moyenne de plus de 27 euros par don. 

Nombreux messages des participants

"Courage et soutien sans limite à nos forces de l'ordre et de sécurité", "Bravo pour cette initiative. Tous ceux qui refusent la violence et la haine doivent se mobiliser pour dire Stop! C'est notre responsabilité individuelle et collective" ou "Avec toute notre gratitude envers les forces de l'ordre qui essaient de faire respecter nos droits et notre sécurité", commentent les donateurs. 


Dans la présentation de sa cagnotte, Renaud Muselier déclare qu'"en dehors du caractère absolument amoral (de la cagnotte de soutien à Christophe Dettinger) qu'il convient de dénoncer, il est de notre devoir en tant qu'amoureux de la République de répondre".


"Quand on s'attaque à un policier, à un gendarme ou à un sapeur-pompier, c'est en réalité à la France que l'on s'attaque", ajoute-t-il.

Somme versée à une "association d'entraide

Renaud Muselier veut soutenir les 1.050 policiers, gendarmes et pompiers blessés depuis le début du mouvement des Gilets jaunes. "Celles et ceux qui mettent leur vie en danger pour protéger la nôtre et faire respecter l'ordre républicain en France font face à un déferlement de violence et de haine absolument intolérable", ajoute-t-il.


La somme récoltée sera reversée à l'amicale de la police nationale, une "association d'entraide" qui œuvre pour les gendarmes, policiers et sapeurs-pompiers et pourra la répartir entre les forces de l'ordre blessés, avait précisé mardi 8 janvier à l'AFP un porte-parole de Renaud  Muselier.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La colère des Gilets jaunes

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter