VIDÉO - "Le coup de pouce au Smic n'est pas la bonne méthode", estime Muriel Pénicaud sur LCI

Social

Toute L'info sur

La colère des Gilets jaunes

GOUVERNEMENT - Avant la très attendue prise de parole d'Emmanuel Macron en tout début de semaine, la ministre du Travail Muriel Pénicaud a écarté sur LCI une hausse supplémentaire du Smic, une des revendications principales des Gilets jaunes.

Alors que les annonces d'Emmanuel Macron sont attendues, on guette les indices pour en deviner la substance. Ce dimanche, Muriel Pénicaud a écarté la possibilité de donner un "coup de pouce" supplémentaire au Smic, qui doit augmenter de 1,8% en janvier. Il s'agit pourtant là d'une des revendications les plus récurrentes des Gilets jaunes qui, depuis près d'un mois, manifestent. 

"Le coup de pouce au Smic, on sait que ça détruit des emplois, donc ça n'est pas la bonne méthode", a déclaré la ministre sur le plateau de LCI. "Si on augmente tous les salaires de façon automatique, il y a plein d'artisans et de commerçants qui vont mettre la clef sous la porte, ou alors ils vont augmenter les prix et personne ne pourra se payer le service", a fait valoir Mme Pénicaud. Ce lundi, les présidents des associations d'élus - du Sénat Gérard Larcher, de l'Assemblée Richard Ferrand ainsi que du CESE Patrick Bernasconi seront reçus à l'Elysée lundi à  10 heures, en même temps que les partenaires sociaux. 

Lire aussi

Plus tôt, son collègue Benjamin Griveaux avait quant à lui appeler les entreprises à accompagner les solutions qui seront annoncées par le chef de l'Etat en ce début de semaine : "Quand on se dit qu'on se retrousse les manches, les bonnes volontés doivent être partagées par tout le monde. Si les entreprises peuvent en prendre un morceau, ce serait souhaitable", a-t-il insisté.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter